Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter
Bonjour, cher invité !

Tu es ici parce que tu aimes l'univers de Harry Potter et que tu voudrais savoir savoir les coulisses de l'Histoire ?

Voici le contexte... Tu es pendant l'année scolaire 1991-1992...
Et si tu pouvais faire de de grands changements ? Que ferais-tu ?

Artisan de mon sort et de celui de plusieurs...
Où chacune de tes actions ont des conséquences sur toi et sur les autres joueurs.


Ex Libris Umbra, où tu suis les coulisses de l'Histoire...
Et où tu peux aussi la changer.

Merci de t'inscrire sur ce forum RolePlay convivial...
Et de laisser ta trace sur le Livre des Ombres.



 
AccueilPortail personnFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Parents angéliques

Aller en bas 
AuteurMessage
Anou
Little Miss Fashion
3eme Année

Little Miss Fashion  3eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 427
Age : 30
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: humaine
Pouvoirs:
Biographie:

MessageSujet: Parents angéliques   Dim 26 Sep - 23:16



C'était une fin de matinée fraîche, l'hiver était encore là malgré quelques apparitions d'un soleil trop timide pour réchauffer les passants. Anaëlle était déjà levée et apprêtée, d'habitude elle dormait encore quand Virgile revenait d'on ne sait où avec ses croissants à la main. Pour la vampire, il avait repris son entraînement, de un parce qu'il n'avait pas supporté sa faiblesse lors du fâcheux épisode de la volière, de deux parce qu'elle avait remarqué qu'il recommençait à se muscler. Peut être qu'il ne lui en parlait pas par orgueil, ce qui ne serait guère étonnant.
La journée s'annonçait chargée, les samedis le restaurant faisait un gros service de midi et le soir le bar faisait le plein pour le concert de la semaine. La jeune femme ne s'était donc pas mise en tenue de soirée dès le matin et avait opté pour un pantalon de tailleur noir, un haut médiéval à manches longues en velours noir, des chaussures à talons en satin rouge foncé. Une tenue que beaucoup qualifierait d'une femme d'affaires ( qu'elle était ), mais non, pour elle c'était "décontracté", cette interprétation singulière du décontracté ayant déjà fait rire Virgile plus d'une fois d'ailleurs.

Tiens en parlant du loup, le voilà qui revenait, il avait poussé la porte du bar et s'avançait vers le comptoir. Anaëlle, qui venait de terminer sa compta de la veille, se trouvait derrière et immédiatement, elle vu que quelque chose avait changé. Encore un peu endormie, ses cheveux détachés ( là au moins c'était "décontracté" ), elle s'avança vers l'ange avec un petit sourire en coin.

"Je sais qu'on ne s'est pas vus beaucoup cette semaine, mais là... il y a des poussées de croissance subites chez les anges ? ^^ ".

Le regard rieur, elle s'était approché de lui, scrutant son visage : Virgile avait les traits plus fins, plus matures, comment cela était-il possible ? Ils ne vivaient pas encore ensemble, mais elle l'aurait vu tout de même. D'autant plus que cela ne la laissait pas indifférente... Baissant son regard, elle passa le revers de sa main sur son torse à peine couvert d'un haut à manches longues. Plus de doutes possible, il avait repris l'entraînement, et pas qu'un peu à en juger les abdos qu'elle sentait malgré le tissu. Encore une fois, comment avait-il pu se muscler à ce point sans qu'elle le voit ?

"L'entraînement t'a fait oublié mes croissants à ce que je vois... ".

Sous le charme des changements opérés chez son petit ami, la vampire prit doucement ses bras dans ses mains et déposa un baiser tendre sur ses lèvres froides.

Nul doute que l'arrivée des deux personnes qui venaient d'entrer dans le Bloody Cup allait légèrement remettre en doute les constatations de sa propriétaire...
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Hawkins
Lord Asmodeus
6eme Année

Lord Asmodeus  6eme Année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 336
Age : 34
Localisation : Quelque part dans le Nord de la France
Emploi/loisirs : Disquaire en VPC et écrivain peu inspiré
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Incube
Pouvoirs: Hypnose léger avec bonus d'efficacité sur les personnages de sexe féminin
Biographie:

MessageSujet: Re: Parents angéliques   Lun 27 Sep - 2:59




"Il est vrai que j'ai mis mes week ends à profit pour reprendre l'entraînement, mais j'ai beau être encore un adolescent, ma croissance n'est pas si rapide..."




La mère et le fils toussèrent à l'unisson, une main devant la bouche par esprit de bienséance, pour souligner l'incongruité de la situation, tandis que le père ne put s'empêcher d'en remettre une couche.



"Ah j'ai beau avoir plus de 400 ans, j'ai encore un sacré sex appeal ! Enchanté, ô belle caïnite, mon nom est Celiel. Je n'osais espérer un si bel accueil de la part de ma belle-fille."



Virgile se massa machinalement les yeux. Son père balançait littéralement un pavé dans la mare juste après qu'Anaëlle ait vécu une scène qui entrera sans doute dans le panthéon des événements les plus embarrassants de sa longue vie...



"Permettez-moi mademoiselle, de vous emprunter ceci."

Meileen avait fait le tour du comptoir pour prendre une chope à bière en bois que Celiel ne tarda pas à prendre sur le coin de la tête :

"Que tu t'amuses à entretenir la confusion pour la taquiner gentiment, c'est une chose. Que tu ne mettes pas fin à ce petit jeu au moment où elle te tripote en te prenant pour notre fils, c'en est une autre."



Celiel se massa douloureusement la tête. Mine de rien, sa chère et tendre épouse avait de la force, mais elle avait surtout pris soin de sélectionner un verre à pinte gentiment renforcé avec des cerclages en acier :

"Aïe. Je ne l'ai pas volé certes, mais aïe quand même TT__TT "



Puis, le plus naturellement du monde, Meileen remit le verre là où elle l'avait rangé, en glissant à la propriétaire des lieux :

"Merci. Si vous constatez une cassure sur ce verre, je vous le rembourserai, soyez-en sûre."



"Bon si essayait d'être sérieux cinq minutes..."

Le jeune ange se dit cependant qu'il valait mieux qu'Anaëlle fût assise pour entendre la suite. C'est pourquoi il la guida vers un tabouret avant de laisser ses parents poursuivre la conversation. Déjà que sa vampirique petite amie était bien secouée par le quiproquo orchestré par cette première réunion familiale...



"Je me nomme Meileen Blackpearl, et cet idiot fini qui me tient lieu de mari s'appelle Celiel. Je vous suis reconnaissante de veiller sur mon fils. En tant que mère, il est rassurant pour moi de le savoir sous la protection d'une femme aussi respectable que vous."



"Et aussi magnifique, je tiens à le préciser !"



"Mon amour, tu ne crois pas que tu l'as suffisamment embarrassée ? Ou tu prévois de faire ceinture pendant les deux prochaines semaines ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://apologiedelafolie.kazeo.com/
Anou
Little Miss Fashion
3eme Année

Little Miss Fashion  3eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 427
Age : 30
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: humaine
Pouvoirs:
Biographie:

MessageSujet: Re: Parents angéliques   Dim 3 Oct - 23:27


O_o .........

C'était aussi simple que ça. Durant toute la scène qui venait de suivre, Anaëlle n'avait pu articuler un seul mot. Qu'elle se soit trompée de personne était extrêmement embarrassant et étourdie en plus de ça, si elle avait bien compris elle venait d'embrasser le père biologique de Virgile... Sa tête éberluée passa plusieurs fois de l'un à l'autre : la ressemblance était très troublante, même si l'on voyait la différence d'âge maintenant qu'ils étaient côte à côte, ils avaient le même visage. Virgile tenait néanmoins ses yeux de sa mère, cette femme qui dégageait une impression étrange de douceur et de méfiance mêlées. Elle était très belle malgré une carrure et une musculature certaine. En tous cas elle ne s'était pas privée pour faire remarquer à son époux qu'il aurait pu éviter de l'embarrasser autant, ces deux-là formait un couple des plus atypiques.

Anaëlle se trouvait à la fois scotchée par l'information qu'elle venait d'entendre et la situation terriblement embarrassante dans laquelle elle s'était mise. Affichant un air éberlué depuis quelques minutes, elle tenta de reprendre ses esprits. Virgile ne lui avait jamais parlé de ses parents biologiques, elle en avait déduit qu'ils étaient décédés. La vampire se demanda pourquoi il ne lui avait pas dit avoir repris contact, mais elle ne pouvait pas lui en vouloir, il n'était visiblement pas à l'aise et n'avait aucun geste familier envers ses parents.

Quoi qu'il en soit, c'était a priori une bonne nouvelle. Anaëlle se remit brusquement à bouger, comme si elle se réveillait d'un état de léthargie, elle venait de prendre conscience de ce qu'était réellement ce moment, sa présentation officielle aux parents de Virgile. Cette prise de conscience agit comme un coup de jus et elle se leva d'un bond de son tabouret, les joues rosies par les mots de ses "beaux-parents" à son égard :

"Oh, c'est trop de compliments ^^" permettez-moi de vous offrir quelque chose".


"Vraiment charmante *_* Aie... une bière s'il vous plaît <_< ".


Meileen ne s'était pas privée pour lui pincer la cuisse.

"Il n'y a pas que physiquement que tu ne fais pas tes 400 ans... Une bière aussi ^^ ".


"je veux bien du thé... ".


"Quoi ?? Du thé ? Ah ah ah, allons, sois le digne fils de tes parents ".


"Pfff... la même chose alors <_< ".


Bien qu'ayant du mal à imaginer Meileen boire une pinte de bière ( et Virgile aussi en fait ), Anaëlle garda son sourire, encore gênée.

"Euh, très bien... Virgile tu peux nous installer en haut ce sera bien mieux, je vous rejoins".

Elle profita de ces quelques minutes de répit pour souffler un bon coup : il fallait qu'elle fasse une bonne impression, bon c'était visiblement déjà fait avec le père, même si c'était loin d'être voulu...
Anaëlle réapparut à l'étage dans son appartement avec un plateau à la main. Après avoir servi ses invités, elle prit son verre de vin ( non vous ne verrez jamais Anaëlle s'enfiler une bière ). Difficile d'engager la conversation sans faire de bêtises mais un silence eut été encore plus gênant, d'autant plus que Virgile n'avait pas l'air de savoir quoi dire.

"Alors... Je n'aurais jamais deviné que Virgile passait ses samedis matins avec vous, vous m'avez l'air très entraînés, que faites-vous ? ".

Tiens, elle n'avait pas petit-déjeuner et elle allait s'enfiler un verre de vin. Il ne faudra pas trop lui en demander au service du midi...
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Hawkins
Lord Asmodeus
6eme Année

Lord Asmodeus  6eme Année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 336
Age : 34
Localisation : Quelque part dans le Nord de la France
Emploi/loisirs : Disquaire en VPC et écrivain peu inspiré
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Incube
Pouvoirs: Hypnose léger avec bonus d'efficacité sur les personnages de sexe féminin
Biographie:

MessageSujet: Re: Parents angéliques   Lun 4 Oct - 20:35



Ah ! Ze question pour briser un silence et développer une conversation ! Celiel se fit un plaisir de répondre en omettant certains détails pour éviter d'apprendre à ses interlocuteurs des vérités qui mettraient leur tranquillité en péril :

"Pour faire simple, nous sommes militaires en freelance. Des mercenaires si vous préférez. Il y une maison centrale qui recense les missions disponibles, et nous nous contentons de piocher celles qui nous intéressent."



Meileen crut cependant bon de préciser :

"Nous n'accomplissons cependant aucune mission qui viole les droits de l'Homme. L'organisation à laquelle nous appartenons est mue par une vocation on ne peut plus philanthrope."



"J'ajouterai qu'il est inutile de nous demander le nom de l'organisation, et quand bien même vous le connaîtriez, il est inutile de chercher des informations, nous ne sommes répertoriés nulle part. La plupart des missions que nous exécutons ont pour but de donner un coup de pouce discret aux mouvements de résistance cherchant à destituer les gouvernements du monde moldu coutumiers des abus de pouvoir. Tiens au fait, puisqu'on parle de guerre..."

Le père de Virgile fouilla la poche de son manteau et en sortit un livre relié pas très épais, mais qui selon lui détenait des secrets indispensables à l'obtention de la victoire. L'intitulé spécifiait 'L'art de la Guerre selon Sun Tzu' :

"Si tu avais lu ce livre, tu aurais eu une chance de victoire contre l'humain que tu as affronté à la volière. C'est un condensé de tout ce qu'il y a à savoir pour prendre l'avantage et quasiment se garantir la victoire, quelles que soient les circonstances de l'affrontement. D'un point de vue strictement martial, je t'ai appris tout ce que tu avais besoin de savoir, et tu en sais suffisamment pour continuer à développer tes capacités physiques et magiques sans mon aide. Ce livre te permettra d'acquérir la capacité d'analyse qui te fait de toute évidence défaut."



"Mais que ce soit bien clair Virgile : ton père ne t'a pas entraîné pour que tu prennes ta revanche. Ce serait un combat complètement stupide qui ne serait bénéfique que pour ton ego. A part à toi-même, tu n'as rien à prouver à personne. D'autant plus que si Voldemort ou un éventuel émule vient à répandre le chaos, vous vous retrouverez sans doute à combattre dans le même camp."



"..."

Rien que ça. Ses parents étaient des putains de militaires. Bon ça expliquait pourquoi ils n'avaient pas pu s'occuper de lui, mais ça ne constituait pas vraiment une excuse. Il porta la pinte à ses lèvres et en prit une large lampée, puis il la reposa lourdement sur la table basse. Merde, ça lui donnait envie de vomir ! Pas seulement la bière qu'il n'avait pas l'habitude de consommer, mais aussi le comportement de ses parents, qui avaient privilégié leur carrière au détriment de leur fils. Il ne voulait pas en entendre plus : il se leva précipitamment et sortit de la pièce, les poings serrés pour se retenir de casser une partie du mobilier d'Anaëlle.



"Virgile attends !"

En un instant, Meileen était face à son fils. Il n'y avait pourtant pas eu le bruit caractéristique produit par un transplanage. En fait il y avait encore une Meileen assise dans l'un des fauteuils du salon, mais une copie conforme faisait face à l'aïon. C'était pour ainsi dire un véritable clone :

"Ecoute mon chéri. T'éloigner de nous a été la décision la plus difficile que nous ayons eu à prendre en tant que parents, mais c'était aussi la plus raisonnable. Si nous l'avions pu, nous aurions rangé les armes et nous nous serions occupés de toi, c'était même notre plus ardent désir."



"Le fait est que quelques années après ta naissance, on a un peu merdé sur une de nos missions - on était encore un peu jeunes et idéalistes, surtout moi en fait - et une des pointures du camp d'en face a retrouvé l'endroit où on avait nos quartiers. A partir de là, il a commencé à nous suivre à la trace, et il te prenait systématiquement pour cible. Nous avons alors été confrontés à la réalité de notre manque d'expérience, un peu comme tu l'as été face à ce mec sur la volière en fait."



"Merci de me rappeler mes échecs..."



"Je comprends que ce soit difficile à encaisser, mais survivre à une défaite est l'une des multiples façons de devenir plus fort mon chéri."



"Tout ça pour dire que si nous n'avions pas de problèmes pour nous protéger nous-mêmes, on n'était en revanche pas capables d'assurer ta protection."



"Mais ça n'enlève rien au fait que nous t'avons aimé dès l'instant où nous avons appris que j'étais enceinte, et nous prenions de tes nouvelles aussi souvent que possible. Alors s'il te plaît, je te le demande solennellement : pardonne-nous."



Virgile resta interloqué un moment face à ce flot d'informations continu digne d'un roman de gare que n'auraient pas renié les auteurs de la collection Exbrayat. Mais il finit par se rasséréner :

"Pff... Pas la peine de faire un tel mélodrame."

C'est à ce genre de réactions qu'on pouvait voir que l'ange était toujours un adolescent, avec son besoin de faire croire qu'il n'avait plus besoin de recevoir l'affection de ses parents. Il consentit en tout cas à se reprendre place dans le salon tandis que Meileen redevenait un seul et unique exemplaire, ce qu'il ne manqua pas de souligner :

"C'est impressionnant comme compétence en tout cas."



"Et ça a des avantages que je t'expliquerait quand tu seras majeur si tu ve... Aïe !"



Meileen ne s'était pas contentée de lui pincer la cuisse, elle lui avait cette fois carrément enfoncé son coude dans les côtes.
Revenir en haut Aller en bas
http://apologiedelafolie.kazeo.com/
Anou
Little Miss Fashion
3eme Année

Little Miss Fashion  3eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 427
Age : 30
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: humaine
Pouvoirs:
Biographie:

MessageSujet: Re: Parents angéliques   Ven 22 Oct - 18:26



Toute cette discussion avait amené un paquet d'informations, mais au moins les choses étaient bien plus claires désormais pour la jeune vampire : ses véritables parents étaient des mercenaires dont le statut s'apparentait à ceux d'agents secrets ou de la Légion étrangère. Ils désiraient malgré tout fonder une famille, mais se retrouvèrent confrontés tant à la fragilité de la situation qu'à la puissance de leurs ennemis...
Pour le coup, Anaëlle était très partagée : elle comprenait la souffrance que Virgile ressentait quant à son abandon, il se sentait rejeté, quitte à vouloir ne jamais avoir été conçu... Et d'un autre côté, ses parents semblaient l'aimer si fort, ils l'aimaient au point d'avoir préféré pour lui une vie loin d'eux en sécurité plutôt qu'une vie de périls à leurs côtés. Elle lisait toute la souffrance dans les yeux de sa mère qui au final n'a jamais pu exercer son rôle.
Sa propre expérience l'influençait aussi, elle qui n'avait jamais connu sa mère et était détestée par son père. Même si Anaëlle comprenait la souffrance de Virgile, elle aurait tant aimé être à sa place... C'était un sentiment très étrange...

Tiens, avec tout ça son verre était vide, elle y remédia aussitôt d'un coup de baguette sans vraiment songer que c'était déjà son deuxième verre à jeun, trop préoccupée par la situation actuelle qui était plutôt tendue. Le jeune ange avait quasiment quitté la pièce et ses parents avaient mêlé technique de dédoublement et persuasion pour qu'il en vienne à se rasseoir, ce qui la surprit car en général quand Virgile quittait une pièce, rien ne pouvait le faire changer d'avis. Face à cette situation très tendue, Anaëlle tenta de parler d'autre chose, elle avait beau être forte, elle supportait difficilement de voir son petit ami souffrir.
Justement, Celiel venait de faire une réflexion plutôt osée sur les avantages d'une technique de dédoublement, et sous le coup d'un verre de vin avalé assez rapidement, Anaëlle laissa un petit rire clair lui échapper histoire de détendre l'atmosphère.

" Ah ah vous êtes si drôle ^^ vous êtes donc ensemble depuis un certain temps, je ne peux que vous envier. Vous êtes mariés depuis longtemps aussi ? ".

Bon la gorgée de vin qu'elle s'enfila aussitôt n'allait sûrement pas l'aider à aborder des sujets un peu plus légers, voilà qu'elle parlait de mariage maintenant... On pourrait être surpris d'autant de maladresse venant de la part de la belle vampire, mais elle avait beaucoup de mal à gérer cette situation, d'autant plus que les discussions familiales ne faisaient clairement pas partie de son quotidien...
En somme, pour les amateurs, Anaëlle ressemblait actuellement à une copie conforme de Bree Van de Kamp, la femme qui tient à montrer une image parfaite et détendue pour donner l'illusion de maîtriser la situation... Voilà qui promettait pour la suite, surtout que son deuxième verre était déjà à moitié vide...
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Hawkins
Lord Asmodeus
6eme Année

Lord Asmodeus  6eme Année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 336
Age : 34
Localisation : Quelque part dans le Nord de la France
Emploi/loisirs : Disquaire en VPC et écrivain peu inspiré
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Incube
Pouvoirs: Hypnose léger avec bonus d'efficacité sur les personnages de sexe féminin
Biographie:

MessageSujet: Re: Parents angéliques   Lun 25 Oct - 17:38





Aucun commentaire. Il était déjà bien assez difficile pour Celiel d'accepter l'idée d'être un enfant imprévu, alors l'idée que ses parents se soient mariées et aient tranquillement mené leur vie de couple sans chercher à l'impliquer dans la célébration du dit mariage. Non là franchement, c'était vraiment de la mauvaise volonté de leur part.

"J'en ai assez entendu. J'ai besoin de prendre l'air."

Bien entendu il ne blâmait pas Anaëlle, cette situation était tout à fait inattendue, et vu la famille qu'elle se coltinait, autant dire que ce genre d'ambiance ne lui est pas familier. Il termina sa bière d'une traite, sous l'œil admiratif de son père qui ne put s'empêcher qu'il n'était pas son fils pour rien, puis il prit la porte. Bien entendu Meileen n'avait pas pu s'empêcher de se lever pour partir à la suite de son fils, mais elle fut aussitôt retenue par son époux qui lui avait attrapé le poignet :



"Laisse-le. Il a besoin de faire le point, et nous savions que ça arriverait avant même que nous reprenions contact avec lui. Et puis ne t'inquiète pas : j'ai déployé notre joker Smile "

Il avait prononcé le dernier mot avec un sourire qui ne laissait planer aucun doute sur ses intentions, ce qui ne manqua pas d'inquiéter Meileen :



"Tu veux dire... 'Elle' ? Ce n'est pas un peu tôt ?"



"Mais non, ça va tellement le bouleverser, dans un sens ou dans l'autre, qu'il va forcément revenir ici, soit pour nous exprimer sa joie, soit pour nous engueuler. Dans les deux cas notre petite famille sera réunie What a Face "



"J'admire ton optimisme. Tu m'excuseras si j'appréhende un peu son retour mon chéri."

Cet aparté terminé, Meileen décida qu'Anaëlle n'avait été tenue que trop longtemps à l'écart de la conversation :

"Pour vous répondre, cela fait plusieurs décennies que nous sommes mariés. Peu de temps après que nous ne fûmes obligés de nous séparer de Virgile en fait. Avec le recul, je me rends compte que c'est assez indécent, mais c'était aux yeux de mon époux le seul moyen de me voir sourire à nouveau. Voyez-vous, j'ai fait une très lourde dépression lorsque nous nous sommes retrouvés à vivre à deux, alors que la famille venait à peine de s'agrandir."



"Elle ne mangeait quasiment plus, enchaînait les nuits blanches, elle me parlait à peine. Du coup de mon côté j'ai un peu déconné aussi, notamment avec des substances dont mes enfants, j'espère, n'entendront jamais parler. Heureusement j'ai des parents très présents, et de bons amis, donc je me suis désintoxiqué assez rapidement. Mais il restait à faire reprendre du poil de la bête à Meileen."

Oui, Celiel avait bien dit 'mes' enfants, mais il n'y avait pourtant avec eux aucune trace d'un second heureux événement...



"Ce que Celiel ne vous dira pas par souci de me laisser le beau rôle..."



"C'est parce qu'à mes yeux tu es inattaquable ma beauté I love you "



"C'est que j'ai tellement focalisé sur ma souffrance que j'ai totalement ignoré la sienne, et je n'ai pas été très compréhensive envers lui. La séparation m'obsédait tellement que j'ai tout pris sur moi sans me soucier ce que lui subissait. Toujours est-il qu'il a décidé de ne rien me reprocher, et lorsqu'il s'est senti prêt, il m'a emmenée à Londres, à Sir Hatch Hill."



"C'est un lieu-dit assez paumé, mais c'est l'endroit où nous sommes rencontrés, cinq ans plus tôt. C'est là que notre histoire a commencé, et je me suis dit que c'était un lieu plus qu'adéquat pour lui faire ma demande. Bon l'objectif premier était de réveiller en elle des souvenirs heureux, et de cette première condition dépendait l'accomplissement de mon plan ^^" "



"Bien entendu j'ai accepté. Que pouvais-je répondre d'autre face à tant d'abnégation de sa part, et surtout face au fait qu'il m'aimait malgré tout ce que je lui ai fait subir ? Au moment où je l'ai vu mettre un genou à terre pour sortir de son écrin un anneau, peu m'importait en quelle matière il était à ce moment, tout ce que j'ai pu lui dire dans les semaines précédentes m'est revenu en mémoire, et j'en suis tombée à genoux. Je ne pouvais que l'enlacer et enfouir ma tête dans son cou pour qu'il ne puisse pas voir mes larmes. Mais pour la première fois en plusieurs semaines, je pleurais de bonheur."



"J'avoue, ça m'a rassuré de la voir sourire : à un moment j'ai vraiment cru que notre couple allait se casser la gueule."
Revenir en haut Aller en bas
http://apologiedelafolie.kazeo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parents angéliques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parents angéliques
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter :: Les environs de Poudlard :: Pré-au-Lard :: Bloody Cup-
Sauter vers: