Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter
Bonjour, cher invité !

Tu es ici parce que tu aimes l'univers de Harry Potter et que tu voudrais savoir savoir les coulisses de l'Histoire ?

Voici le contexte... Tu es pendant l'année scolaire 1991-1992...
Et si tu pouvais faire de de grands changements ? Que ferais-tu ?

Artisan de mon sort et de celui de plusieurs...
Où chacune de tes actions ont des conséquences sur toi et sur les autres joueurs.


Ex Libris Umbra, où tu suis les coulisses de l'Histoire...
Et où tu peux aussi la changer.

Merci de t'inscrire sur ce forum RolePlay convivial...
Et de laisser ta trace sur le Livre des Ombres.



 
AccueilPortail personnFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fête du Carnaval - Bal de Fermeture

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Matthew Hawkins
Lord Asmodeus
6eme Année

Lord Asmodeus  6eme Année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 336
Age : 34
Localisation : Quelque part dans le Nord de la France
Emploi/loisirs : Disquaire en VPC et écrivain peu inspiré
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Incube
Pouvoirs: Hypnose léger avec bonus d'efficacité sur les personnages de sexe féminin
Biographie:

MessageSujet: Re: Fête du Carnaval - Bal de Fermeture   Lun 4 Oct - 19:17



Ils avaient l'air fin là, tous les quatre, à se regarder en chiens de faïence pendant d'interminables secondes. Matthew avait beau ne pas être une lumière, il savait pertinemment que Rutsuku avait volontairement provoqué cette rencontre. Pourquoi lui en voulait-il le plus ? Pour l'avoir embrassé à pleine bouche ou pour avoir fait une petite frayeur à Sarah ?

Dans le premier cas, il trouvait la chose un peu culottée, car Matthew considérait personnellement que c'était lui qui avait droit de vengeance à ce moment-là : Juste avant le baiser fatidique, le chien de guerre s'était payé le luxe de lui balancer tous ses travers en pleine gueule et avait bien mis le doigt là où ça fait mal en lui mettant sa part d'humanité sous le nez, juste avant de lui exploser les valseuses et de se permettre de le traiter comme une merde faisandée.

En comparaison de toutes ces insultes, le baiser volé aspirateur d'énergie vitale lui paraissait un bien moindre mal...

La seconde hypothèse lui paraissait plus plausible, dans la mesure où Rutsuku était inhabituellement protecteur envers cette gamine de Serdaigle depuis qu'elle traînait autour de lui. Utiliser son magnétisme animal sur elle, c'était pas le truc le plus intelligent que l'incube ait jamais fait.

Il réalisa alors que ça commençait à sentir mauvais pour son matricule, car il y avait fort à parier que Rutsuku n'allait pas se gêner pour révéler l'affaire au grand jour. Tant pis, l'incube n'allait pas pouvoir y échapper, autant faire face comme un homme et rester digne aussi longtemps que possible :

"Vas-y, dis ce que tu as à dire, je suis prêt à assumer les conséquences de mes actes."

Bon dieu, il ne pensait pas que ça ferait aussi mal. C'aurait été n'importe quelle fille, il s'en câlisserait comme de la perte de son pucelage mais étrangement, avec Mina...

Bah c'était pas pareil.


Dernière édition par Matthew Hawkins le Lun 4 Oct - 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://apologiedelafolie.kazeo.com/
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Fête du Carnaval - Bal de Fermeture   Lun 4 Oct - 20:47

Cette chanson débile du groupe Scorpions était enfin terminé, au grand soulagement de Rutsuku. Enfin, il pouvait arrêter de faire ces petits pas ridicules et ne plus du tout danser. D'accord, ce n'était absolument pas mémorable, il avait mit une grosse honte à Sarah en s'affichant ouvertement avec lui, qui avait prouvé sa méconnaissance en la matière, avait prit sur lui son malaise lorsqu'il était entouré de cette foule compacte et désuète d'intérêt mais il avait tenu sa parole. La Serdaigle lui avait demandé une danse et il l'avait fait, aussi pitoyable que cela était.

Pourtant, lorsqu'il lui avait ouvertement qu'il avait besoin de voir cet imbécile d'Incube, avec elle à ses côtés, elle avait reculé. Cependant, elle avait gardé sa main droite dans les siennes, en le regarda droit dans les yeux. Pour la première fois depuis qu'ils se connaissaient, il arrivait à soutenir ce regard rouge sanglant, mais brillant comme des rubis purs.

Alors qu'importait s'il donnait l'image d'être avec elle... Il ne l'était pas et il ne serait jamais avec quelqu'un. Sarah le savait et c'était cela le plus important. Qu'importait alors les rumeurs et les ragôts... Qu'importait les impressions et les soi-disant persuasions. Eux seuls savaient la vérité et cela étaient plus que suffisant pour le clone humain. il avait toujours vécu en ignorant les autres et ce n'était pas lors de ce bal stupide que ça allait changer.

Ce fut main dans la main qu'ils allèrent ; plutôt que le Serpentard emmena de force l'Albinos ; juste au seuil de la porte. Ainsi, cet imbécile d'Incube et la Troisième Année ne partiraient pas de ce qu'ils prévoyaient. pourtant, à peine qu'ils furent arrivés que le couple arriva vers lui. Bah tiens, il n'aurait pas à attendre longtemps. Bien évidemment, à peine que Mina l'avait vu, elle n'avait pas pu s'empêcher de le regarder en chien de faïence. Lui se fichait complètement de cette pouffe, du moins pour l'instant. Avec qui il avait des affaires à régler, c'était à cet imbécile de Sixième Année.

"Est-ce que c'est vraiment nécessaire de faire ça ici ?..."

Comme simple réponse, il hocha simplement de la tête, avant de prendre avec sa main gauche ; avec beaucoup de difficultés à cause de ses nerfs bouzillés ; la seule baguette que Sarah avait vu venant de sa part... Celle avec une poigne de loup.
La baguette de son père...
Celle qu'il se servait quand il était en mission en tant qu'Avaleur de Cadavres.
Et celle qu'il se servirait pour ce qu'il comptait faire.

"Vas-y, dis ce que tu as à dire, je suis prêt à assumer les conséquences de mes actes."

Ah ! Alors, il allait le regretter, se disait le Diable du Carnage. Il lâcha doucement et tendrement la main de l'Albinos, pour vraiment commencer sa vengeance.

Sans un mot, il fit plusieurs gestes avec sa baguette. Un pour dégager le bras enroulé de Mina de celui de Matthews. Un autre pour ejecter ce dernier, à plat ventre, au milieu de la piste et un troisième pour le forcer à rester à terre, pendant qu'il s'approchait de sa victime. Enfin, sans crier gare, il donna un violent coup de pied sur le dos de son camarade de maison. Cependant, l'ancien mercenaire ne releva pas sa jambe. Il gardait le plat du pied entre les deux homoplates. L'autre était toujours à terre, servant à maintenir son équilibre dans cette pose du dominant.
Si cet Incube essayait de se dégager. Alors soit ! Ca allait se terminer comme dans la volière. Mais cette fois, il serait bien plus impitoyable qu'avec Virgile !

Surtout que son rhume était passé et qu'il avait pu se reposer quelques peu.

"Vas-y maintenant, sale chien. Présente à Sarah tes plus sincères excuses pour avoir essayé de poser un seul doigt sur elle, en essayant de la draguer comme un gorille en rût et en manque, et en tentant de l'hypnotiser pour prendre davantage ton pied."

Inutile de dire qu'il forçait sur son pied. Que cet abruti d'incube traîne par terre comme le chien qu'il était, là était sa place.
Surtout devant Rutsuku. Hahahaha ! Si ces idiots savaient réellement qui il était, ça en serait tellement drôle qu'il s'esclafferait de rire dans ce cas-là. Mais, seul une personne connaissait son vrai nom, à part lui-même. La même personne dont il était en train de défendre.

Sarah...

Pourtant, inutile de dire que, lorsqu'il avait prononcé le nom de l'Albinos, sa voix n'était pas emprunte à la froideur habituelle que dégageait son timbre de voix baryton. Il était plus doux et prouvait, malgré lui, un certain attachement à cette gamine. Hmph, qu'importait. Mais, avec l'exemple qui allait se produire, toute l'école saurait qu'il était maintenant le protecteur de la Serdaigle. Ah ! Que c'était hilarant ! Un serpent défendant bec et ongle un aigle.

Mais, il n'était pas un serpent... Il était un Loup Rouge devenu Aigle...
L'Avaleur de Cadavres...

"Pourtant, ton attachement à ta gamine devrait justement éviter d'aller voir ailleurs."

Il regarda du coin de l'oeil et pendant quelques secondes les deux filles. Oui, ça pourrait marcher, si c'était le cas... Et, si ça marchait, la Serdaigle n'aurait plus peur de lui après quelques temps, histoire de surmonter sa peur interne.

"Et si je demande à ta petite de te couper et détruire ce que tu as de plus précieux... Ensuite, je lui ordonnerait de te faire des Corrones à la mode Espagnol."

En même temps, il fit à l'attention de la Little Miss Fashion, directement dans son esprit.

*Fait semblant d'être sous mon contrôle. N'agit surtout pas ! Je t'assure que tu ne regretteras pas le résultat !*

Pour une fois que l'ancien mercenaire ne mentait pas, il serait bête pour Mina de ne pas en profiter...

Qu'importait de plus s'ils étaient en pleins milieu de la piste de danse, avec des centaines de personnes autour d'eux, qu'il y avait aussi Dumbledore avec sa pollution de Secrétaire, Pandora en haut d'un lustre ou même des professeurs ! Il était même capable de faire face à eux pour avoir ce qu'il voulait.

Prouver à tous qu'il en couterait cher de poser un seul doigt sur Sarah, sans qu'elle n'ait donné l'autorisation.
Rutsuku s'était juré qu'il la protégerait, envers et contre tout... Et là, il la protégeait contre un imbécile qui avait osé lui donner une terreur pareil pendant plusieurs jours.

Uniquement parce qu'il se l'était promi intérieurement...
Parce qu'il était Hraesvelg, l'Avaleur de Cadavres.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Anou
Little Miss Fashion
3eme Année

Little Miss Fashion  3eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 427
Age : 29
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: humaine
Pouvoirs:
Biographie:

MessageSujet: Re: Fête du Carnaval - Bal de Fermeture   Ven 8 Oct - 20:29

Ce qui venait de se passer sous les yeux de Mina était à la fois rapide et violent. Personne n'eut le temps de réagir au fait que Rutsuku sorte sa baguette, elle sentit son bras séparé fermement de celui de Mattthew, sans avoir mal pour autant, et le vit faire un vol plané pour se retrouver ventre à terre au yeux de tous. La seule pensée qui la traversa alors fut de se demander jusqu'où ce taré de Fushin pouvait aller : c'est vrai quoi, on était en public, sous les yeux de professeurs et de très bon sorciers. Il semblait se foutre comme de son premier sort des conséquences de ses actes, pourquoi ? Parce qu'il n'avait rien à perdre, ou parce qu'il voulait défendre cette jolie Serdaigle qui semblait l'avoir dompté quelque peu ?..

Toujours est-il que sous le coup de l'étonnement, Mina n'avait pas bougé. Sa tétanie ne s'arrangea pas lorsqu'elle vit le pied du Serpentard s'abattre sans la moindre pitié sur le dos de Matthew. Soudainement elle sentit une violente douleur lui traverser la poitrine. Elle ne pouvait pas voir ça, c'était insupportable... elle ne pouvait pas le voir humilié et souffrir autant et fut prise d'une frayeur paralysante.

Entourée de l'atmosphère silencieuse et oppressante qui s'installait dans la salle de bal, la jeune fille ne réfléchissait plus, elle aurait juste fait n'importe quoi pour que Rutsuku arrête...

Même si ses paroles étaient sûrement vraies pour Sarah, même s'il était sans scrupules, qu'il n'était pas un idéal...
Il avait de la valeur à ses yeux, une valeur que personne ne voyait. C'était sans doute la chose la plus dure à comprendre : Mina n'était pas en colère contre Matthew d'apprendre qu'il avait voulu draguer Sarah, parce qu'elle avait accepté qu'il ne lui appartienne pas, depuis le début. Même si elle, n'appartenait qu'à lui, ne voulait que lui...

... n'aimait que lui...

Alors, lorsque Rutsuku s'adressa mentalement à elle, la Serpentard se demanda ce qu'il cherchait réellement. Sa remarque insinuait qu'il allait l'aider d'une certaine façon, pourtant il la détestait, non ? Bon, elle ne le comprendrait jamais de toute façon. Encore en état de choc, elle leva lentement le bras pour retirer son masque de carnaval. Son visage exprimait l'inquiétude et la peur qui l'empêchait de réagir et même de parler.
Sans chercher à obéir, Mina répondit favorablement à la requête de Rutsuku puisqu'elle ne changea absolument rien à son attitude : depuis le début, son regard était braqué sur Matthew, elle n'avait quasiment pas bougé, autant dire que l'impression d'hypnotisme était très réaliste, Mina avait vraiment l'air d'être sous l'emprise de quelqu'un, voilà qui n'allait sûrement pas rassurer l'incube vu les menaces que Rutsuku avait prononcées...
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Hawkins
Lord Asmodeus
6eme Année

Lord Asmodeus  6eme Année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 336
Age : 34
Localisation : Quelque part dans le Nord de la France
Emploi/loisirs : Disquaire en VPC et écrivain peu inspiré
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Incube
Pouvoirs: Hypnose léger avec bonus d'efficacité sur les personnages de sexe féminin
Biographie:

MessageSujet: Re: Fête du Carnaval - Bal de Fermeture   Mar 12 Oct - 0:41





Lorsque Matthew se retrouva dans cette position humiliante, il n'eut même pas envie de se mettre en colère. Enfin un instant l'idée d'exploser lui traversa l'esprit, mais il réalisa très vite qu'il ne faisait que récolter ce qu'il avait semé.

Après tout, n'avait-il pas clamé haut et fort il y a quelques jours, en présence de Sarah, Rutsuku et Miss Hampton qu'il rêvait d'être considéré comme un démon et craint en tant que tel ?

En révélant en public ce qu'il avait voulu faire à Sarah, Rutsuku dévoilait la perfidie d'un démon trop immature pour maîtriser sa libido. Le résultat ne se fit pas attendre : la peur mélangée au mépris se lut sur bien des visages, toutes maisons confondues, même sur ceux d'anciennes victimes consentantes.

C'était ce qu'il voulait, alors pourquoi ça lui faisait aussi mal ?

Parce qu'il s'était menti à lui-même sans doute... Déjà à l'époque où il entrait d'un pas timide dans le monde de l'adolescence, juste avant qu'il ne se laisse tenter par l'offre des mange-morts, il ne demandait qu'à être accepté pour ce qu'il était par son entourage, mais il se heurtait à un mur bâti avec l'incompréhension et les idées reçues. Plutôt que de faire l'effort de s'intégrer, il s'était laissé guider par la colère et n'avait fait que des mauvais choix en se complaisant dans ses instincts primaires, confortant ceux qui le méprisaient dans leurs jugements.

Voilà la vérité qui se cachait dans le coeur de l'incube : il n'était rien de plus qu'un ado paumé qui se donnait des airs de démon insatiable pour encaisser la douleur de son statut de paria. Mais plus il s'entêtait à jouer son rôle de monstre, et plus il souffrait.

Jusqu'à ce qu'il rencontre Mina.

Pour une raison qui persistait à lui échapper, mais qui était évidente pour tous ceux qui le connaissaient, Mina voyait du bon en lui. Elle était consciente de ses nombreux défauts, mais elle trouvait en lui des qualités que personne ne voyait, que l'incube lui-même ne s'imaginait pas.

Elle était l'innocence qui lui faisait défaut, malgré les airs un peu aguicheurs qu'elle se donnait volontiers.

En un sens, ces deux-là s'étaient trouvés, à jouer des putains de rôles pour dissimuler leurs souffrances aux autres...

Mais l'heure n'était pas aux réflexions intérieures. Il était plus que temps pour l'incube de faire face à ses responsabilités, et en un sens, d'accepter cette part d'humanité qui l'avait si longtemps horrifié :

"J'ai dit que j'assumais. Mais j'ai pas besoin de ton aide pour demander pardon à genoux à quelqu'un, alors vire ton putain de pied, chien de guerre de mes deux !!!"

Matthew attrapa immédiatement le pied de Rutsuku, toujours logé entre ses omoplates, avec la main droite (hj : j'ai testé, c'est possible XD) et le lui tordit violemment pour lui faire perdre son équilibre. Profitant de l'effet de surprise, il se redressa et accorda toute son attention à une seule et unique personne : Sarah Miktlov. Non pas pour l'attaquer, un coup d'œil sur le visage de Mina avait convaincu l'incube qu'elle était effectivement manipulée par Fushin, mais tout simplement pour prendre les mesures qui s'imposent.

Il sortit sa baguette, et la fit passer sur son propre visage pour faire disparaître son maquillage de scène. Il tomba également la perruque, afin que plus aucun doute ne pût subsister sur son identité parmi les convives. Il s'approcha alors de la jeune élève de Serdaigle et s'agenouilla face à elle, mais ne baissa pas la tête. Il la regarda dans les yeux, sans user d'hypnose ou d'un artifice quelconque, juste pour qu'elle pût juger elle-même de la sincérité du repentir de l'incube :

"ça vaut ce que ça vaut, mais je m'excuse pour ce que j'ai essayé de t'infliger lorsque tu as eu le malheur de croiser ma route. J'ai envers toi une lourde dette, et je saurai m'en acquitter. Si un jour tu as besoin d'aide, quelle qu'elle soit, et que ton ange gardien ici présent ne peut pas s'en charger, tu peux m'appeler. Choisis bien ton moment, car ce sera la seule et unique fois."

Matthew crut bon d'ajouter :

"Et ce ne sont pas des paroles en l'air pour faire bonne figure en public. Pour le semi démon que je suis, un pacte revêt une importance capitale. Traditionnellement, il convient de signer avec son sang sur une feuille de parchemin en peau de bouc, mais je présume que de l'encre sur un parchemin ordinaire fera largement l'affaire à tes yeux non ?"


Dernière édition par Matthew Hawkins le Mar 12 Oct - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://apologiedelafolie.kazeo.com/
Sarah Mikltov
Cendre de Lune
4eme Année

Cendre de Lune  4eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Age : 25
Date d'inscription : 16/08/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humaine.
Pouvoirs: Sixième sens surdéveloppé.
Biographie:

MessageSujet: Re: Fête du Carnaval - Bal de Fermeture   Mar 12 Oct - 1:37

Si Sarah aurait put prévoir ce qui allait se passer, peut-être aurait-elle tout d'abord tenté d'arrêter Rutsuku. Mais elle savait bien que même si elle était apte de lui apposer une musaulière, elle ne pouvait pas le tenir en laisse. Ou plutôt était-ce le contraire ? Elle ne pouvait pas dire mais une chose était sûre : ce qui se déroulerait ensuite serait hors de son contrôle, hors de ses petites mains blanches. Rutsuku plaqua Matthew au sol en le menaçant de sa baguette. Les mots qu'il tempêtait contre l'Incube ne donnait pas envie d'être à sa place et Sarah se sentit horriblement mal à l'aise. Toute l'attention était tourné vers eux, vers elle, vers Rutsuku, et vers ce qu'il se passait. Son coeur se serra alors qu'elle sentait un sentiment inconfortable d'angoisse l'envahir. Lorsqu'elle le vit poser abruptement son pied entre les deux omoplates de Matthew, Sarah se scandalisa en décidant que c'était trop. Elle voulu s'approcher mais au dernier moment, seule sa voix fut audible.

" Rutsuku ! Non, arrête ça ! "

Ça ne servait à rien, ce n'était pas sa voix, aussi pure soit-elle, qui éloignerait Rutsuku de sa colère. Elle se recula pour jeter un oeil sur Mina et se rendre compte qu'elle semblait tout aussi scandalisé qu'elle. Lentement mais sûrement, la Serpentard venait de retirer son masque alors que Rutsuku exigeait à Matthew des excuses à Sarah pour l'avoir ainsi effrayée. Pourquoi ici ?! Pourquoi au beau milieu de cette grosse vague de monde ? Avec cette musique assourdissante, ces voix, des chuchotements désaprobateurs, et l'eventuel intervention de Dumbledore probablement... Sarah avait la tête qui tournait, le souffle vif. Une sorte d'impatience l'immergeait mais elle se calma rapidement en sachant ce qui allait arriver si elle perdait ses sens et son contrôle. Laissant la peur la submerger, Sarah porta ses mains à sa bouche en restant le plus en retrait. Mais malgré elle, elle était intimement concernée par ce qui arrivait. Est-ce que tout ça était de sa faute en fait ?

Juste parce qu'elle avait été là au mauvais endroit, au mauvais moment ?

Elle ne voulait pas que tout ça tourne au cauchemar. Pourtant depuis qu'elle fréquentait Rutsuku, et ce un minimum, elle ne parvenait pas à contrôler ce qui arrivait autour d'elle. Pourtant elle avait eu le très clair sentiment qu'elle l'avait changé ne serait-ce qu'un peu. Mais maintenant, elle avait l'impression que tout s'écroulait comme un chateau de carte au bord de la mer. Tout volait au vent et coulerait dans l'eau. Etait-ce seulement récupérable ? En maintenant toujours Matthew au sol, Rutsuku profana des menaces en disant qu'il allait contrôler Mina pour l'obliger à découper et détruire tout ce qu'il avait de plus précieux, sous ses yeux. Sarah ne put savoir que Rutsuku jouait une sorte de comédie en demandant à Mina justement de faire semblant d'être sous son contrôle. L'albinos commençait à sentir le sang battre dans ses tempes, sous ses cheveux. La situation lui échappait. Tout ce qui se passait lui échappait !! En plus, c'était de sa faute.

Qu'est-ce qu'elle avait méritée pour devenir ainsi le centre d'attention ultime de la foule ? Matthew se redressa en repoussant Rutsuku d'un simple mouvement, attrapant sa cheville pour le dégager de son dos en affirmant ne pas avoir besoin de lui pour s'excuser. Sarah nicha son visage dans ses mains blanches. Dieu, faites que ce massacre se termine illico !! Non, ça ne marchait pas comme ça et lorsqu'elle entre-ouvrit ses doigts, Matthew était devant elle, agenouillé. Mal à l'aise au plus haut point, Sarah l'écouta avec angoisse lui présenter des excuses sincères. Elle soutenait avec peine son regard. Un noeud formé en son estomac lui criait de fuir, de déguerpir, de disparaitre, maintenant ! Mais ses jambes n'obéissaient pas. Matthew était sincère et sa tête, son esprit, le savait. C'était pourquoi elle ne bougeait pas de cet endroit. Elle l'écouta lui affirmer que si elle avait besoin d'aide, elle pourrait l'appeler, si son ange gardien était indisponible.

Mais qu'une fois.

Sarah se donna un compte à rebours pour fuir, mais Matthew ajouta autre chose, ce qui la freina largement. Il disait, et insista bien sur le mot, que pour le semi-démon qu'il était, les pactes avaient une importance primordiale. Il proposait donc à Sarah d'en former un avec lui, non pas avec du sang sur une peau de bouc comme lui le connaissait, mais avec de l'encre et un parchemin. Semi-démon ? Avait-il dit qu'il était semi-démon ? Le regard de Sarah ocilla entre la peur et l'étonnement. Lui aussi avait du sang de démon dans les veines ? Etait-ce pour ça qu'il avait si aisément eu une emprise sur elle dans les cachots ? Détournant un instant le regard, Sarah prit la peine d'écouter le silence lourd et gênant qui écrasait la jeune fille et les personnes présentes. Elle regarda Rutsuku qui ne semblait qu'attendre une chose : qu'elle accepte ces excuses.

" Je... Les mots... Les mots suffisent... "

Bien ! Elle était parvenue à articulé quelque chose ! Soulagée mais atrocement gênée, le coeur frappant comme un tambour contre sa poitrine, Sarah fit promptement demi-tour et fonça vers la porte de la grande salle en espérant fortement se faire oublier. Elle aurait put remercier Matthew mais la gêne l'avait emporté et elle venait de s'éclipser. Qu'est-ce qu'elle faisait là ? Où allait-elle !? Elle cessa de courir une fois à une certaine distance de la grande salle. De ses mains encore tremblantes, l'adolescente retira son masque doré. Au passage, elle avait accidentellement heurtée Mina, sans même s'en rendre compte. Juste devant la porte, mais hors de la salle, Sarah étouffa ses larmes, elle plaqua son masque contre et chercha à saisir le sens de tout ce qui venait de se passer. Elle jeta un oeil dans la salle, mais n'osa y remettre les pieds.

Oh la gêne ! C'était terrible comment elle était gênée...
Revenir en haut Aller en bas
http://requiem-of-fantasy.forumactif.us/forum.htm
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Fête du Carnaval - Bal de Fermeture   Mar 12 Oct - 15:38

Qu'importait si, actuellement, Rutsuku montrait un autre visage qu'il désirait montrer en temps normal. Qu'importait s'il montrait à toute l'école, réunis dans ce bal de carnaval, qu'il était devenu le protecteur de Sarah Mikltov. Qu'importait aussi si certains le traiterait de toutou de l'Albinos... Après tout, il avait été un chien de guerre, un mercenaire... Cette fois, il était maintenant son garde du corps et d'âme. Qu'importait les rumeurs... Il faisait toujours ce qu'il pensait être le mieux.

Et pour l'Humoculus, ce qu'il faisait actuellement était ce qui convenait le mieux. Humilier et mettre au pied du mur Matthew Hawkins... Se servir de Mina Ricci et de la foule... Pour que ce premier accepte enfin cette part qu'il détestait réellement et qu'il devienne vraiment responsable de ses actes. Qu'il devienne plus humain et qu'il arrête d'effrayer, inconsciemment, l'Albinos.

Lui, il s'en fichait complètement... Il n'était qu'une ombre et ne méritait aucune considération... Il méritait les plus dured et les plus ignobles des solitudes et des souffrances. Parce qu'il n'était, à tout le monde présent...
Que leur copie, une existance plus que contre-nature... Il n'était qu'une existance prohibée par tous et tout !

Etre au milieu de cette foule rendait vraiment malade le Cinquième Année... Ressentir toutes ces émotions et sentiments de cette pièce surchargée, d'être au milieu du centre d'attention... Refouler sans arrêt à ses origines plus qu'interdites. Peu à peu, la colère intérieure qu'il emmagasinait depuis toujours faisait bouillir son sang, au point qu'il avait de plus en plus de mal à se retenir de redonner un autre coup de pied dans le dos de cet imbécile d'Incuble !

"Rutsuku ! Non, arrête ça !"

Heureusement que la Quatrième Année venait de hurler cela ! Il commençait à calmer sa colère interne, reprenant le dessus de ses instincts primaires. Intérieurement, il n'avait pas pu s'empêcher de remercier intérieurement Sarah... Au point qu'il faisait un léger hochement de tête vers elle... Seul signe externe de son soulagement interne. Mais, non, il n'allait pas s'arrêter là !

Cependant, pendant sa colère passagère, il n'avait absolument pas entendu la parole de Matthew. Cependant, il s'y attendait... C'était même prévisible. Il allait se dégageait. Cependant, l'ancien mercenaire ne put s'empêcher de penser que cet imbécile de Sixième Année venait d'agir comme il le fallait, pour se libérer... Au moins, il avait plus de cervelle dans le domaine guerrier que cet Aïon de Merde. Qu'il lui torde pendant quelques instants le pied de l'agresseur lui avait fait perdre l'équilibre.

Le Diable du Carnage était tombé au sol, sur son épaule gauche. Cependant, il s'était redressé immédiatement, réprimant avec difficulté cette grimace de douleurs intense qu'il sentait sur celui-ci... Foutus nerfs bouzillés ! Pourtant, il était resté lucide. Il l'avait vu dans l'esprit de cet idiot de démi-démon qu'il n'allait justement pas agresser Sarah, mais lui présenter ouvertement ses excuses.

Ce qu'il fit, au grand contentement intérieur de Rutsuku. Pourtant, il n'arrivait pas à comprendre le visage de l'Albinos, bien qu'il ne montrait rien derrière son masque doré...

Elle était... terrifiée ? C'était plus cela qui le tracassait que le fait qu'elle accepte les excuses sincères de cet imbécile... qui avait osé le traîté d'ange gardien. Il n'était pas un ange gardien, il était l'Ange de la Mort ! Mais il n'intervint pas pour dire cette stupidité... Il n'avait plus à intervenir pour l'instant... Tout était entre les mains de la Serdaigle... De cette princesse un peu casse-pied, tout de même...

Cette dernière accepta le pacte et les excuse, avant de partir précipitamment de la salle... Cela inquiéta davantage l'Humoculus. Mieux valait se presser pour sa dernière partie.

Réprimant un soupire et toujours de son ton sérieux qui ne montrait, en aucun cas, que c'était un canular, il fit à l'attention de Matthew :

"Maintenant que j'ai eu ce que je voulais... Le seul moyen de briser mon sortilège... C'est de révéler ouvertement tes véritables sentiments envers celle que j'ai envouté."

Puis, encore à l'attention de Mina, il continua ses instructions dans la tête de la Bimbo :

*Continue encore un tout petit peu dans cette comédie et tu en seras complètement ravie. Et tu sauras au fond de toi s'il est honnête ou non.*

Si Matthew jouait le jeu... S'il se déclarait vraiment ses véritables sentiments à Mina. D'ailleurs, ce dernier aurait une surprise s'il se déclarait ouvertement... Il serait plus que probable que certains le verront normalement, en l'acceptant de toute part... Et comme un homme que comme un démon.

*Ah, aussi, quand ça sera terminé... Dis-lui ouvertement que la comédie est terminé. Je pense que sa tête sera drôle à voir pour toi.*

Estimant que sa part de travail dans cette affaire était terminée, pour l'instant, l'ancien chien de guerre rangea sa baguette dans l'étui. Puis, il partit d'un pas pressant de la Grande Salle. Bien évidemment, il sentait les regards qui le suivaient, toujours sous le choc d'un tel comportement venant de l'élève misanthrope. Hmph, qu'importait ! Au moins, ils avaient la preuve devant leurs yeux qu'il ne fallait absolument pas importuner sa protégée... Même s'il aurait terminé sa scolarité un an avant elle, dans le meilleur des cas.

Inutile de dire que, lorsqu'il quittât le bal, il se mit à courrir pour retrouver la Serdaigle. Cependant, même s'il pouvait utiliser son pouvoir de psychométrie pour la retrouver bien plus facilement, l'adolescent à problèmes refusait clairement de le faire. Il voulait la retrouver par ses propres moyens, tel un homme normal le ferait ! Dans la logique, elle devrait retourner dans la tour des Serdaigles. Cependant, pour y aller, il fallait sans aucun doute passer par le hall d'entrée de Poudlard ! Ce fut dans cette direction qu'i se dirigea...

Mais, à peine qu'il avait fait quelques pas dans cette direction qu'il la retrouvât... complètement sous le choc d'une telle scène. Cette fois, il ne soupira pas... Il n'en avait pas le droit, même s'il ne comprenait vraiment pas ce qui aurait pu la choquer. Il lui avait pourtant bien répété qu'il pouvait être dangereux, qu'il était imprévisible...

Bien évidemment, et pour la première fois depuis longtemps... un sentiment de culpabilité le hantait... Au point qu'il tendit une main vers l'épaule de Sarah, avant de se rétracter un peu... Vu l'état dans lequel elle était, actuellement, elle était carrément tétanisée par la peur. Sans aucun doute qu'il recevrait une giffle pour ce qu'il venait de faire. Alors soit... Si avait besoin de ça pour se défouler...

Mais, au diable ce malaise qui l'avait saisi un instant ! Au diable aussi cette probable claque qu'elle allait lui donner ! Rutsuku posa ses deux bras autour de son cou... Pour la rassurer et lui dire, sans aucune parole, que tout était terminé...

Puisqu'il arrivait mieux à se faire comprendre en ne disant rien...

Mais au moins, il était satisfait... Plus personne ne s'en prendrait à elle s'il était dans cette école... Et même s'il n'était plus présent... Elle aura apprit l'Aïkido... Elle pourra toujours faire appel, même si ce n'était qu'une seule fois, à Matthew Hawkins, en cas de soucis majeur... Il était satisfait intérieurement... Puisqu'il l'avait défendu d'une meilleure manière que la dernière fois...

Et qu'importait ce que pensaient les autres élèves de l'école... Le Serpentard serait là pour elle... Toujours...
Par promesse intérieure...
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Matthew Hawkins
Lord Asmodeus
6eme Année

Lord Asmodeus  6eme Année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 336
Age : 34
Localisation : Quelque part dans le Nord de la France
Emploi/loisirs : Disquaire en VPC et écrivain peu inspiré
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Incube
Pouvoirs: Hypnose léger avec bonus d'efficacité sur les personnages de sexe féminin
Biographie:

MessageSujet: Re: Fête du Carnaval - Bal de Fermeture   Mar 12 Oct - 21:07

(arf zut j'aurais dû le traiter de pitbull ça lui aurait fait plaisir XD )

Sarah a écrit:
"Les mots... Les mots suffisent...
- Alors tu n'auras qu'à m'envoyer un hibou le moment venu ma jolie..."

Il était peu probable que Sarah eût entendu cette réponse, car elle s'était carapatée deux secondes à peine après avoir accepté les excuses de l'incube. Bon au pire Fushin saura lui dire comment le contacter. En parlant du chien de garde, il était peut-être temps de s'intéresser un peu plus à lui. Mine de rien il ne l'avait pas ménagé lorsqu'il l'avait plaqué à terre, il le sentait encore.

Y m'a défoncé le dos ce con...

Mais l'heure n'était pas à la vengeance, Mina était encore sous son influence et l'incube était forcé d'entrer dans son jeu pour espérer la revoir sous de meilleurs auspices. Après qu'il se fût relevé, le mercenaire lui imposa alors la dernière condition à laquelle l'incube aurait pensé :

Rutsuku a écrit:
"Maintenant que j'ai eu ce que je voulais... Le seul moyen de briser mon sortilège... C'est de révéler ouvertement tes véritables sentiments envers celle que j'ai envouté."

Putain on est où là ? Dans une connerie de long métrage des studios Disney ?! Y a qu'eux qui pourraient imaginer un truc pareil !!! Pourquoi pas lui imposer une contrainte de temps, du genre avant que la cloche ne sonne les douze coups de minuit sous peine de voir la princesse se transformer en vieille folle au visage couvert de furoncles tant qu'on y est ?

Bon plus sérieusement, plus il y pensait et plus il se demandait si un tel sortilège existait vraiment, et si on ne se foutait pas royalement de sa gueule... Mine de rien, Matthew Hawkins n'était pas le plus mauvais élève de Poudlard. Ces notes n'étaient pas brillantes à chaque évaluation, mais s'il y avait bien des matières auxquelles il accordait toute son attention, c'était bien à celles qui abordaient tout ce qui concerne la magie de combat et les envoûtements. Alors s'il existait un sortilège se déjouant selon de telles conditions, en six ans passés à Poudlard il en aurait entendu parler au moins une fois.

De toute façon Fushin s'était barré aussi pour rattraper Sarah, et Mina avait toujours cet air absent depuis qu'elle avait retiré son masque alors bon, à moins qu'il ne se décide à agir, il était dans l'impasse. Un instant il envisagea une méthode radicale pour vérifier si elle était réellement envoûtée : une bonne baffe dans la gueule ! Si elle était envoûtée, elle ne réagirait pas. Dans le cas contraire, elle réagirait, mais elle lui ferait sans doute la gueule assez longtemps...

Et puis, à bien y réfléchir, il ne pouvait vraiment pas se résoudre à porter la main sur elle... Rien que ça, c'est un indice grossier pour mettre un nom sur ce qu'il ressentait à son égard, mais que voulez-vous, quand on naît lent à la détente, on le reste pendant quelques années. Pourtant nombre de ses fréquentations s'étaient accordées pour dire que Matthew Hawkins était définitivement amoureux de Mina Ricci.

D'abord le professeur Dumbledore, à qui il s'était confié en premier lieu. L'étincelle dans les yeux du vieil homme était pareille à celle qu'il avait eue lorsqu'il avait offert à Matthew de reprendre sa scolarité à Poudlard malgré ses crimes. Il n'avait d'ailleurs pas cherché à intervenir dans l'altercation, restant simple spectateur de ce règlement de comptes, comme s'il souhaitait que l'incube apprenne à agir en tant qu'homme, quitte à ce que ce soit par la voie brutale.

Puis il y eut Anaëlle. Pour elle ça ne faisait aucun doute : le fait que Matthew ne se nourrissait plus avec ses groupies était la preuve qu'il ne désirait plus, physiquement comme sentimentalement, qu'une seule et même personne : Mina.

Alors qu'il s'empêtrait dans ces réflexions qui ne le menaient nulle part, il sentit une main le pousser activement vers sa petite princesse. Il se retourna partiellement et reconnut aussitôt un certain ange dont il s'était auto-proclamé la Nemesis officielle. Anaëlle lui avait vraisemblablement autorisé une semi-infidélité étant donné que comme elle n'était plus étudiante, elle ne pouvait pas participer à ce bal. Ce sale poseur n'avait sans doute eu aucun problème à se trouver une cavalière...



"Dis simplement ce que tu as sur le cœur. Tu verras, c'est beaucoup plus facile que ça en a l'air, et quel que soit le résultat, tu seras soulagé quand tu l'auras fait."

Il va de soi que Virgile ne cautionnait pas les méthodes de Rutsuku, mais si ça pouvait apprendre à cet imbécile d'incube à assumer ses responsabilités et le rendre moins insupportable au quotidien, il n'allait certainement pas s'y opposer.

Il est également évident que Virgile Delacroix était la dernière personne de la part de laquelle Matthew Hawkins voulait recevoir un conseil, mais il avait un raison sur un point : il fallait que ça cesse.

L'incube respira un grand coup, puis s'adressa à Mina en la regardant droit dans les yeux :

"Je... Je veux être avec toi... Si tu venais à ne plus être là, je sais qu'il me manquerait quelque chose. Je veux que nos existences soient liées à travers un pacte d'alliance."

Il aurait simplement pu dire 'Je veux qu'on sorte ensemble comme un vrai couple', mais mettez ça sur le compte de ses origines, il ne pouvait pas s'empêcher d'utiliser un jargon métaphysique inhérent aux créatures magiques. Mais il revint très vite à un vocabulaire bien plus terre-à-terre :

"Si un autre mec que moi s'approche un peu trop près de toi, je te jure que je lui fais bouffer ses dents après les lui avoir arrachées à la tenaille. Et on retrouvera le lendemain son cadavre tuméfié dans le lac enchanté !"

Bordel, c'était vachement dur à dire ! Il ne faisait que tourner autour du pot, et en plus tous ces regards tournés sur lui n'arrangeaient à sa difficulté à dire ce qu'il avait à dire :

"J'étais persuadé que ça m'arriverait jamais, mais je suis tombé amoureux de toi."

Voilà, c'était dit. C'était la pire soirée de sa vie, et il espérait bien ne plus jamais vivre un moment aussi humiliant.

Il ne se doutait pas que le pire allait seulement arriver.
Revenir en haut Aller en bas
http://apologiedelafolie.kazeo.com/
Anou
Little Miss Fashion
3eme Année

Little Miss Fashion  3eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 427
Age : 29
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: humaine
Pouvoirs:
Biographie:

MessageSujet: Re: Fête du Carnaval - Bal de Fermeture   Sam 16 Oct - 22:58

La scène avait été encore plus rapide et intense que la première.
Physiquement, Mina n'avait pas bougé le petit doigt, intérieurement c'était tout autre chose...

Depuis le temps qu'elle connaissait Matthew, Mina avait eu plus d'une occasion de constater qu'il était un garçon fier, alors le voir littéralement se mettre à genoux devant Sarah lui donnait l'impression d'avoir la berlue. Il avait présenté ses excuses sincères à la jeune fille qui semblait très troublée par la situation. La pauvre, ce devait être gênant, pas étonnant qu'elle soit partie en courant sans même se rendre compte qu'elle l'avait légèrement bousculée au passage. Mina ne s'en formalisa aucunement, se disant même qu'elle demanderait de ses nouvelles à ses camarades dans les jours qui viennent.

Ce qui l'étonnait encore plus que la sincérité de Matthew, ce fut le comportement de Rutsuku dans sa globalité. Sarah l'avait-elle changé à ce point ? Sûrement. Cette jeune Serdaigle, cette poupée fragile, avait visiblement le pouvoir de le calmer. Pourtant, elle se souvenait que dans la volière, il l'avait indirectement conseillée. Bon, avec les mots tranchants qu'étaient les siens, Mina ne s'en était pas forcément rendue compte sur le coup. Au fond qui était ce garçon, qui mêlait en lui clairvoyance et violence extrême ?..
Elle ne comprenait pas. En fait, il était probable que la Serpentard ne comprenne jamais Rutsuku, ils étaient bien trop différents pour se retrouver sur la même longueur d'ondes...

... il faudra que je trouve un moyen de le remercier, question de principe... je me demande quand même pourquoi il m'a aidée à ce point...

A présent, elle était là, au milieu de la foule qui retenait son souffle et n'agissait pas. En face, Matthew qui semblait aussi gêné que l'avait été Sarah. Elle sentait son cœur aussi serré que s'il le tenait entre ses mains crispés. Après tout, Mina venait à peine de s'avouer à elle-même qu'elle aimait l'incube, même si Virgile avait tenté de le lui faire comprendre...
Mais lui.... avait-il les mêmes sentiments ?..
Pourquoi les aurait-il, après tout elle ne lui avait jamais demandé la moindre affection, elle ne lui avait jamais demandé de lui être fidèle, de s'afficher avec elle... enfin sauf ce soir...
Pourtant, elle n'inventait rien, elle n'avait pas rêvé ses bras autour de ses épaules, ses baisers lorsqu'il se réveillait dans ses bras... sa façon impulsive de fusiller les "nobliaux" de Serpentard dès que l'un d'eux osait draguer la bimbo de la Maison...

Le silence les entourait, comme s'il n'y avait qu'eux dans cette salle pourtant lumineuse et bourrée de monde. A cet instant, sans qu'elle s'y attende, sans que ce soit prévu, Matthew Hawkins lui déclara qu'il l'aimait.

Bon, à sa manière certes, mais quand même.

Mina se sentit soudain plus légère, comme si les poids qui s'étaient accumulés sur ses épaules depuis des mois comme si toutes ses larmes de solitude et d'angoisse, s'étaient envolés.
Personne ne pouvait comprendre ici, personne ne pouvait se douter qu'on ne lui avait jamais dit l'aimer... Ses yeux se brouillèrent mais elle ne pleura pas, elle pensa faire le meilleur geste qui soit en mettant fin au sentiment d'humiliation de l'incube et en lui montrant à quel point son sentiment était réciproque. Sans bruit, elle s'approcha de Matthew, sans décrocher son regard du sien, et passa ses bras autour de son cou en déposant un baiser des plus tendres sur ses lèvres. Un baiser passionné, tremblant, comme le Serpentard n'en avait sans doute jamais reçu.
La foule choisit ce moment précis pour se réveiller enfin. Comme s'ils étaient soulagés de l'issu de toute cette scène, la plupart des spectateurs se mit à applaudir ce final plutôt inattendu et terriblement romantique. Mina n'osa pourtant pas révéler tout de suite à Matthew le petit jeu dont il venait d'être l'objet, elle se doutait qu'il ne le prendrait pas très bien.
Profitant du bruit qui avait à nouveau pris possession de la salle, la fashionista articula enfin quelques mots qu'elle glissa à l'oreille de son partenaire :

" On devrait y aller, l'eau va refroidir... ".

Et c'est sous les regards de toute l'école réunie que les deux Serpentards quittèrent enfin la salle de bal. Pour la discrétion, c'était raté, alors ils pressèrent le pas pour s'enfoncer dans les couloirs sans que personne ne les suive... et pour une fois c'était Mina qui traînait l'incube derrière elle...
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Mikltov
Cendre de Lune
4eme Année

Cendre de Lune  4eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Age : 25
Date d'inscription : 16/08/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humaine.
Pouvoirs: Sixième sens surdéveloppé.
Biographie:

MessageSujet: Re: Fête du Carnaval - Bal de Fermeture   Sam 16 Oct - 23:44

Si Sarah avait fait mine de vouloir être seule en s'échappant de la Grande Salle, ça ne voulait pas dire qu'elle ne voulait pas non plus une unique compagnie pour pouvoir se confier et expliquer la situation. Mais elle ne savait pas réellement où se mettre en vérité. La gêne l'avait tellement coincée qu'elle ignorerait quoi dire si ça devait se présenter ! Dans la situation où elle se trouvait, il valait mieux fuir. Elle aviat été figée de peur devant ce que Rutsuku avait fait, devant ce que Matthew avait accepté de faire. C'était difficile d'expliquer comment elle s'était sentit. Une sorte de gêne horrible avait serré son coeur et maintenant, elle n'aurait certainement pas le cran de recroiser ses camardes et encore moins de voir Matthew ou Mina. Mais elle avait bien entendu l'Incube lui dire qu'elle pouvait lui envoyer un hibou en l'appelant "sa jolie".

Cette soirée lui resterait probablement à travers la gorge. Toutefois, Sarah n'était pas si stupide. Elle savait bien que Rutsuku voulait bien faire en obligeant Matthew à lui présenter des excuses sincères. Elle ne voulait pas non plus qu'il pense qu'elle lui en voulait uniquement parce qu'elle avait fuit. Elle crut entendre des applaudissements dans la salle peu de temps après sa sortie. A tort, la Serdaigle prit le tout sur le dos et se demanda que diable il était entrain de se passer là-dedans. Applaudissaient-ils parce qu'elle était partit ? Ils trouvaient ça drôle ? Elle était loin de se douter que la romance entre Mina et Matthew, maintenant dévoilée au grand public, venait de faire beaucoup d'heureux indirects. Pour Sarah, tout ça n'avait rien de romantique. Elle ne put que détourner le regard de la porte de la Grande Salle et se fit petite dans son coin sombre.

Quelques secondes après, des bruits de pas pressés.

Se croyant seule, Sarah tourna la tête vers la provenance de ces pas. Rutsuku accourait vers elle, probablement pour constater de lui-même qu'il avait bien fait son boulot d'ange gardien en dominant Matthew pour l'obliger à s'excuser auprès de Sarah. Mais cette dernière prenait un peu tout de travers. En fait, il venait juste voir si elle allait bien, c'était tout banal. Sarah le regarda mais les mots ne venaient pas et elle baissa simplement la tête en se demandant où ça allait les mener. Elle ne savait même pas si elle devait le remercier, se sentant un peu inconfortable à l'idée de lui dire merci pour avoir obliger un type à s'excuser devant la foule entière. Sarah aurait bien cherché à partir mais elle n'osait pas, pour la simple et bonne raison qu'elle n'en voyait pas l'intérêt. Ce n'était pas Rutsuku lui-même qui lui faisait peur après tout.

Elle s'attendait encore à se faire poser des questions, à recevoir des commentaires cyniques. Rutsuku n'était pas du genre à consoler. Il n'était pas du genre à dire que tout était fini d'une voix douce. Ni même à bercer une tierce personne pour la calmer. Pourtant, à sa propre surprise, elle sentit ses bras s'entourer autour de son cou. Il venait de la prendre dans ses bras ? Pourquoi ? Ne venait-il pas de lui dire, lors de la danse, qu'elle blessait ses côtes en étant dans cette position ? Sarah ne sentit pourtant pas dérangée, mais elle craignait de lui faire mal. Elle ne l'entoura pas elle aussi, elle avait trop peur de se faire repousser, peut-être parce qu'elle lui aurait fait mal. Il était vrai que depuis cet incident dans la classe avec l'explosion... sans doute ne le comprendrait-elle pas demain mais elle apprenait lentement à apprivoiser la bête en lui.

" Merci... Je sais... Je sais que tu voulais bien faire. "

Même si elle s'était convaincue que de le remercier serait une chose stupide, Sarah finit par le faire quand même, pour lui prouver qu'elle était reconnaissante des efforts qu'il démontrait dans l'unique but qu'elle se sente mieux. Justement, le couple que formait Matthew et Mina venait de sortir de la Grande Salle pour se faufiler dans les marches du grand hall où ils iraient probablement s'éclipser en amoureux quelque part. Sarah ne s'en préoccupa pas réellement. Au moins ça prouvait que Matthew n'était pas trop amoché par les coups de Rutsuku et que Mina avait reprit ses esprits - elle ignorait si Rutsuku l'avait vraiment manipulée mais c'était en tout cas ce qui en avait donné l'air avec ce qu'il avait dit. Ils se sentaient mieux et c'était le principal. Elle devait bien avouer qu'elle était bien là, pour une fois que ce n'était pas contre son gré...

Généralement, Rutsuku détestait le contact des autres.

" Tu as encore mal ? Je ne veux pas non plus empirer la douleur. " fit-elle en rapport avec ses côtes.
Revenir en haut Aller en bas
http://requiem-of-fantasy.forumactif.us/forum.htm
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Fête du Carnaval - Bal de Fermeture   Dim 17 Oct - 0:51

Rutsuku avait entendu l'exclamation de joie survenant de la Grande Salle. Hmph, comme s'il en fallait que peu pour leur provoquer une telle réaction. Cependant, il n'avait pu se retenir de rire intérieurement. L'Incube était tombé dans son piège et, maintenant, il était forcé de grandir un peu dans sa tête. Hahahahaha ! Au moins, la vieille sera satisfaite lorsqu'elle apprendrait ce fait. Puis, il avait tout de même accompli une partie de sa mission en tant que Hraesvelg, l'Avaleur de Cadavres...

Tout ça, sous le nez et la barbe de Dumbledore, alors que celui-ci avait été témoin de la scène, que ce fusse en Irlande du Nord en Janvier dernier que récemment !
Pourtant, le clone ne pouvait s'empêcher de perster intérieurement contre le Directeur de Poudlard. Celui-ci n'avait rien fait pour empêcher un tel évènement ! Alors, qu'est-ce que ça serait lorsque Voldemort reviendra ?! Qu'est-ce qu'il lui fallait pour qu'il se bouge, ce vieux ?! Depuis quelques années, il ne fallait plus rester le cul sur une chaise pour aider les autres ! Il fallait agir rapidement et surtout, de manière concrète et efficace !

Tout ce que n'était pas le Sorcier considéré comme le plus grand de tous les temps.

Pourtant, quand il avait prit Sarah dans ses bras, il n'avait pu retenir ce petit cri étouffé de douleurs. oui, ses côtes lui faisaient attrocement mal. Mais, ce n'était absolument rien ! Comme il l'avait dit... C'était moche et ça faisait un mal de chien... Mais en aucun cas, c'était dangereux pour la santé. Sans compter que l'ex-mercenaire l'avait dit lors de leur première rencontre. Il ne faisait pas une phobie de la douleur... Il se mutilait souvent...

Après tout, comment avouer à cette gamine que la personne qu'il détestait le plus...
C'était lui-même ?

Alors, quand elle prit la parole pour le remercier, il était en colère envers lui-même ! Il était complètement inutile qu'elle le remercie ! Il détestait non seulement ce mot, ne voulant absolument rien dire... Mais en plus, ses actions ne lui avaient pas plu du tout ! Pourtant, c'était la meilleur chose à faire, pour plusieurs raisons ! Il n'avait de plus pas été éduqué dans un environnement simple... C'était toujours dans une ambiance morbide qu'il avait du grandir et apprendre à vivre ! Pour lui, il n'y avait pas d'autres solutions qui lui garantissait une meilleure ou une aussi bonne conclusion !

Ce n'était de toute façon qu'une machine à tuer, une copie des hommes qui essayait de jouer pitoyablement un rôle d'humain élevé dans un monde de lumière.
Pourquoi alors... ?

"Tu as encore mal ? Je ne veux pas non plus empirer la douleur."
"... Je me fiche complètement de la douleur... Je n'en fais absolument aucune phobie... Tu devrais le savoir, même s'il faut souvent te répéter les choses, comme avec un crâne vide."

Pourtant, à peine d'avoir dit cette phrase, le Diable du Carnage retira son étreinte, libérant le cou de Sarah. Cependant, il colla l'étudiante contre lui, en la tenant par l'épaule grâce à sa main droite. Il venait de se rendre compte que Matthew et Mina venaient de quitter la pièce et qu'ils s'approchaient d'eux. Valait mieux partir, de préférence en dehors du château. Il n'avait plus envie de les voir... En fait, il n'avait plus envie de voir personne ce soir...

Uniquement être avec l'Albinos et d'essayer, pour une fois, d'apprécier totalement sa compagnie...
Surtout, essayer de ne plus du tout penser à ce pouvoir qui le martyrisait au plus haut point... Pour la première fois, depuis quasiment toujours...
Vivre normalement, comme le ferait un adolescent normal... Et ne plus penser à ses problèmes qui le hantaient à chaque secondes qu'il existait... A son fardeau... A sa peine trop grande qu'il n'arrivait même pas à se confier...

"Au moins... ainsi, plus personne ne te martyrisera..."

Sans se rendre compte, il serrait un peu plus sa poigne sur les épaules de Sarah, tout en veillant de ne pas lui faire mal. Oui, plus personne n'oserait s'en prendre à l'Albinos. Il leur avait montré indirectement, avec l'exemple de Matthew, ce qui leur coûterait de terroriser la Serdaigle. Et encore, il avait été gentil avec l'Incube...

Uniquement parce qu'il avait promi à Aïna Hawkins de le rendre plus responsable... Mais aussi parce qu'il avait besoin d'un Matthew bien plus humain et mature, pas un adolescent paumé dans ses vices démoniaques.
Sans compter le désespoir intérieur de Mina... son devoir lui interdisait de ne pas se soucier de cela. Après tout, c'était à quoi Hraesvelg servait...

C'était la dernière lueur d'espoir pour les personnes désespérées, sans que ces dernières ne s'en rendent compte... C'était aussi cette lueur qui leur permettait de repartir sur de bien meilleures bases...

Au moins, il avait accompli trois choses lors de cette soirée-là... Il avait aidé à la formation du nouveau couple officiel de Poudlard... Il leur avait permi d'avancer, maintenant main dans la main...
Et il l'avait protégé, comme il se l'était juré intérieurement.

Puis, Rutsuku était le seul qui avait un droit sur Sarah. Il refusait clairement qu'une autre personne, qui n'avait pas été accepté par sa protégée, pose un seul doigt sur elle. Non pas qu'il était amoureux, ni même possessif, ni même qu'il était un simple garde du corps qui se faisait payer en soins divers et variés...

Mais uniquement parce qu'il tenait à elle... La seule qui avait apprit à le connaître un peu sans se fier aux rumeurs. Et parce qu'il était la seule...
Dont son pouvoir éprouvant ne l'affectait pas...

"Je n'ai jamais manipulé la Bimbo... Ce n'était qu'une comédie, essentielle pour que cet abruti de Matthew grandisse dans sa tête..."

Le Serpentard aurait voulu, pour la première fois, s'excuser d'une telle mise en scène qui avait affecté la Quatrième Année... Cependant, il n'y arrivait pas... Non pas par fierté, mais parce qu'on lui avait toujours apprit qu'il y avait de meilleures manières de se faire pardonner...
Même si, dans son milieu, il n'y avait jamais de pardon... La traitrise était toujours synonyme de mort...

En ne mettant pas l'Albinos dans la confidence ; de toute façon, comment aurait-il pu ; cela avait, indirectement, persuadé Matthew que rien n'était prévu... puis, l'Humoculus avait bien dit...
Sarah ne savait pas du tout bien jouer un certain rôle...

*Bordel, il faudrait que je me ressaisisse ! Où est-ce que j'ai mis mon vieux moi ? Où est-ce que j'ai mis mon caractère cruel et solitaire ?!*

L'ancien chien de guerre venait de se rendre compte qu'il n'était plus du tout le même depuis qu'il avait rencontré l'Albinos... Et ça lui faisait peur, intérieurement...
Pourquoi s'attachait-il autant à elle... ?
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Sarah Mikltov
Cendre de Lune
4eme Année

Cendre de Lune  4eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Age : 25
Date d'inscription : 16/08/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humaine.
Pouvoirs: Sixième sens surdéveloppé.
Biographie:

MessageSujet: Re: Fête du Carnaval - Bal de Fermeture   Mar 19 Oct - 16:28

Sarah était consciente qu'elle blessait physiquement Rutsuku en étant comme ça mais ça ne semblait franchement pas le déranger. Pourtant, Sarah ne voulait pas nécessairement lui faire mal, même si lui s'obstinait à lui répéter que ce n'était pas si douloureux que ça et qu'il s'en fichait éperdument. D'ailleurs, il venait de le lui dire bien franchement. Il s'en fichait de la douleur, il s'en foutait complètement, et il en avait marre de le lui dire, si bien qu'il le répétait encore et encore en disant qu'elle avait un crâne vide. Sarah eu un sourire moqueur en l'entendant lui dire ça, probablement que ça voulait être une insulte, elle ne le savait pas, mais une chose était sûre ; ça la faisait rire. Avant elle aurait été purement et simplement insultée mais maintenant, elle s'en fichait tout autant que Rutsuku pouvait se foutre de sa propre douleur.

Cette douleur lui meurtrissant les côtes. Elle les avait soignés mais malgré le temps passé, ça n'avait visiblement pas fonctionné. Peut-être qu'il mettait plus de temps à cicatriser que d'autres personnes. Ce n'était que des hypothèses en l'air, sans fondement. Lâchant presque entièrement Sarah de ses bras, il garda quand même une main sur son épaule, comme pour lui faire comprendre de rester là même s'il ne la tenait plus sincèrement contre lui. De toute façon, pour une fois que Sarah avait la permission, elle n'allait très certainement pas fuir ! Oui elle avait eu peur mais ce n'était pas ce qui voulait dire qu'elle avait eu peur de lui. La situation l'avait simplement submergée trop vite.

Rutsuku affirma que maintenant, au moins, plus personne ne viendrait la martyriser. Sarah battit légèrement des paupières plusieurs fois en se reculant un peu pour le regarder lui, son visage, et non pas un point imaginaire sur le sol. Il avait donc fait ça uniquement pour prouver qu'il jouait réellement le rôle d'un ange gardien pour elle ? Ah ! Son père ne le croierait jamais. Elle, la fille d'un demi-démon, elle avait un ange gardien. L'idée était curieusement agréable. Elle sourit un peu comme pour le remercier mais sans plus. Elle avait bien comprit qu'il n'aimait pas trop les remerciements. Surtout qu'il n'y avait pas de quoi être remercié après avoir fait quelque chose d'aussi frappant devant un public. C'était pourquoi Sarah avait fuit si rapidement. L'idée d'être ainsi le centre d'attention... lui avait donné envie de fuir à toutes jambes.

C'est alors qu'il avoua ne pas avoir manipulé Mina. Il n'avait fait ça que pour faire grandir Matthew dans sa tête. Sarah leva un regard stupéfait vers lui en se demandant si c'était la vérité. Mina avait donc agit de son plein gré ? Voilà qui était surprenant mais... Ce n'était pas désagréable à savoir non plus.

" Tu lui as sûrement rendu un fier service alors. "

Mina et Matthew formaient un couple étrange mais s'ils s'aimaient, ça avait probablement bien peu d'importance. Les festivités de la Grande Salle avaient reprit. Sarah jeta un oeil vers la salle en question où des élèves dansaient, chantaient, riaient et s'amusaient. Elle n'avait cependant pas envie de se joindre aux festivités. Elle préférait le calme. Mais il faisait un peu frais dehors pour daigner y aller. Oh tant pis. Sarah se décolla de Rutsuku pour oser prendre sa main en attendant deux secondes, question de voir s'il se repousserait, avant de prendre les devants pour se diriger vers la grande porte menant vers l'extérieur. Dehors, un vent frais lui caressa le visage. Elle sourit mais continua d'avancer.

L'idée d'être entouré de tous ces gens la rendait insécure, mal à l'aise, surtout en sachant le spectacle qui l'avait entouré pendant quelques minutes qui lui avait parut si longues. Sarah préférait donc s'isoler un peu mais pas toute seule. Autant y aller en la présence d'une personne rassurante, il faisait quand même sombre dehors, mais le sien était dégagé. La lune laissait son reflet tomber contre le lac noir, dessinant une teinte ronde et blanche ondulé sur la surface de l'eau qui se baladait au fil du vent calme sous forme de vagues ambiguës. Sarah lâcha la main de son cavalier pour le devancer en courant vers le rivage du lac. Là, elle s'arrêta, et contempla la surface de l'eau d'un oeil brillant. Ce spectacle naturel donnait envie de prendre une photo si seulement on le pouvait. Mais ça resterait graver quelque part ailleurs.

Dans sa mémoire par exemple. Là où les cadres prenaient toutes les formes, où les photos bougeaient, et le reflet des lumières était parfait. Le coeur léger, oubliant presque ce qui s'était passé, Sarah tourna la tête vers Rutsuku qu'elle regarda par dessus son épaule. Elle trouvait ce décor magnifique, mais sans doute que sa présence rendait le tout presque mystique grâce à la blancheur de sa personne. Mais ça, elle ne le savait pas.

" C'est magnifique non ? "

Probablement du déjà vu de leur première rencontre. C'était bien ici qu'ils s'étaient vraiment parlé la première fois, même si ça avait tourner au cauchemar par une interprétation assez mauvaise des intentions de Sarah chez Rutsuku. Mais plusieurs jours avaient passés et Sarah avait confiance que cette fois, ça ne tournerait pas mal. La scène était radieuse, ils passaient une bonne soirée. Oh, malgré ce bémol... Mais ce n'était pas grave. Elle avait confiance que les ennuis ne viendraient pas les chercher ici. Cette pleine lune embellissait considérablement la place et ne donnait strictement pas envie de s'en aller, malgré le froid léger qui faisait frémir ses épaules. Pourtant elle souriait. Elle ressemblait à un ange.

Mais elle n'en était pas un.

Revenir en haut Aller en bas
http://requiem-of-fantasy.forumactif.us/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fête du Carnaval - Bal de Fermeture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fête du Carnaval - Bal de Fermeture
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter :: Poudlard :: Evènements Spéciaux-
Sauter vers: