Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter
Bonjour, cher invité !

Tu es ici parce que tu aimes l'univers de Harry Potter et que tu voudrais savoir savoir les coulisses de l'Histoire ?

Voici le contexte... Tu es pendant l'année scolaire 1991-1992...
Et si tu pouvais faire de de grands changements ? Que ferais-tu ?

Artisan de mon sort et de celui de plusieurs...
Où chacune de tes actions ont des conséquences sur toi et sur les autres joueurs.


Ex Libris Umbra, où tu suis les coulisses de l'Histoire...
Et où tu peux aussi la changer.

Merci de t'inscrire sur ce forum RolePlay convivial...
Et de laisser ta trace sur le Livre des Ombres.



 
AccueilPortail personnFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tsukasa-Kernil, Miori

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tsukasa-Kernil, Miori   Lun 25 Jan - 15:42

||¤|| IDENTIFICATION||¤||


► Nom et Prénom

• Nom : Tsukasa Kernil.
• Prénom : Miori Shuro Rakuen.
• Surnom : Mio-Chan
• Sexe : Femelle.
• Âge : 16 ans d'apparence.
• Date de naissance : Inconnue.
• Race : Ange.



► Aspect physique

Spoiler:
 

► Aspect psychologique

• Psychologie :


Tout d'abord il faut dire que Miori a un caractère bien différent d'il y a deux ans quand elle était encore à Poudlard. Elle a en effet gardé de son calme légendaire qui fait d'elle une personne impossible à sortir de ses gongs, car elle a toujours une totale maîtrise d'elle. De plus, il semblerait que le fait d'être introvertie, à présent, lui donne une sorte de mystère planant autour d'elle. Après que dire ? Il y a l'être extérieur, plein de majesté, avec un très beau port de tête, puis un être plus secret, sachant s'adapter merveilleusement aux évènements, même les plus déconcertants, encaissant les coups les plus rudes sans se départir d'une tranquillité rassurante sauf lorsque vient le moment de la vengeance. Il ne faut pas se laisser prendre à son apparence d'ange, car elle cherchera à vous déconcerter par un comportement ambigu. Sinon elle est indépendante contrairement à avant. A croire que le destin lui a joué un mauvais tour. Elle n'a pas vraiment besoin des autres pour agir, mais ça ne la déplait pas d'être en équipe. Miori est une jeune femme très intelligente, qui retient sans mal tout ce qu'on lui dit, possédant une mémoire aussi bien visuelle, qu'auditive. Elle a pris l'habitude de tout analyser avant d'agir, faisant d'elle une stratège hors pair. Elle a aussi pour habitude de suivre ses idéaux quel qu'il soit. Sinon on peut dire qu'elle est assez douée question magie, mais trop peu question relation humaine. Un autre de ses traits caractériels, le fait qu'elle ne recule jamais devant l'adversité, et oui mademoiselle est têtue, pas question de l'empêcher de faire quelque chose, elle le fera, qu'importe le prix. Et puis selon certains, sa façon d’être quasiment en permanence comme absente lors des cours ou tôt le matin lui donne un petit air mignon et attachant. Enfin… Je doute que beaucoup de monde veuille s’attacher à la demoiselle quand même maintenant qu'elle a autant changé.

Malgré toutes les qualités qu'on puisse lui donner, elle a aussi pas mal de défauts. Tout d'abord, elle est sans doute un peu trop froide dans la vie de tous les jours, et surtout un peu trop introvertie, n'ayant plus ce naturel que l'on lui connaissait pour s'intégrer. A croire qu'on a égaré la jeune fille joyeuse et courageuse d'auparavant. De plus la jeune élève affichent les trois quart du temps un mou mélancolique, étant taciturne, voyant souvent le pire. Mais Miori, est aussi très lunatique. En effet, outre le fait qu'elle soit presque continuellement triste, il lui arrive de changer son caractère rapidement devenant froide, distante et méfiante, mais la plupart du temps il se cache quelque chose de pire derrière cette froideur ou cette tristesse. Un défaut qui pourrait ne pas en être un, elle aime la solitude, lui permettant de réfléchir, mais comme dit précédemment, ça ne la dérange nullement d'être avec des gens mais on la verra souvent s'éloigner pour réfléchir dans le calme. Pour finir, il semblerait qu'elle soit très coquette. Une qualité pour certains un défaut pour d'autre, car elle tient toujours à être belle ayant hérité de la beauté des Tsukasa, ayant pour trait de caractère un léger narcissisme envers sa personne, mais c'est sans doute involontaire de sa part car depuis son enfance, on lui a vanté sa beauté, et elle a été éduquée selon un plan très précis. Enfin, Miori peut être froide et totalement ignorer la personne dite inférieure, tout comme elle peut se montrer méchant voire même sadique avec cette personne, mais ça n'arrive que peu, soyez rassuré. Mieux vaut donc s’en faire une amie si on veut un tant soit peu de paix. Mais là encore, c’est pas gagné. Parce qu’elle n’accorde pas sa confiance à tout le monde. Pour elle, la confiance doit se mériter, et seuls ceux qui parviennent à lui prouver qu’ils sont ses égaux pourraient l’avoir. Et pour couronner le tout, elle est extrêmement distraite. Quand elle est dans la lune et qu’elle ne regarde qu’à moitié ce qu’elle est en train de faire, c’est une véritable calamité ambulante. Et la plupart du temps, tout ce qu’elle trouve à dire dans ces moments-là, c’est « oh… Dommage, il était joli ce verre… » Et autres variantes. D’ailleurs, cette attitude, qui lui donne comme un petit air rêveur, a tendance à faire penser aux gens qui la croisent que la jeune femme n’est pas très dynamique. Mais ça lui arrive surtout quand elle n’est pas très réveillée ou quand celle-ci est fatiguée. La sensorialité, le dernier atout de son jeu, défaut, ou qualité, à vous de voir. Elle trouble les personnes qui ne savent plus très bien à qui ils ont affaires. Qui peut bien se cacher derrière cet être déroutant dont la beauté froide surprend et intrigue ? Maîtresse de ses sens, masculine par certains aspects de sa personnalité, réservée, elle n'est pas toujours d'un abord très facile. Elle est changeante, moins par frivolité que par désir de rester indépendante et libre.

Il ne conviendrait de dire que Miori donne l'impression d'être l'un de ces types de caractère qui est animé par un machiavélisme féroce. Non c'est un être remarquable d'une puissance étonnante et qui ne cessera, tout au long de son existence, de provoquer les plus vives passions ou les plus redoutables critiques. Mais n'est ce pas cela la vie ? N'est pas la réussite ? Être crainte et respectée ou aimée et appréciée. Un portrait bien étrange qui n'a plus rien à voir avec cette jeune fille ouverte, sociable et souriante, vous en convenez. Mais le destin est bien cruel, et il a décidé de s'acharner sur la jeune fille, la forçant à adopter un nouveau caractère bien différent d'il y a deux ans, bien différent d'avant son départ.

• Particularités :


Elle aime la nature, le bruit du vent, des plumes qui tombe sur le sol, dormir sur les toits, vagabonder la nuit, le reflet de la lune, elle aime le bruit de l'eau des cascades, du bruissement des feuilles dans le vent. Mais aussi, elle aime également boire du lait, jouer avec le feu (elle le fait assez souvent d'ailleurs TT), la solitude quand elle en a envie, le froid, les glaces au lait, ne dépendre de personne, ne pas recevoir d'ordre ou alors peu, pouvoir dormir des heures, être original, et surtout elle aime jouer au violon, le bruit que l'instrument produit, le fait de sentir l'archer glisser sur les cordes ...

Mio n'aime pas les gens un peu trop collant, la foule, le soleil il préfère la lune, qu'on l'empêche de dormir, de devoir obéir à des ordres inutiles (ce qui est souvent le cas pour elle), elle n'aime pas non plus qu'on décide à sa place, qu'on parle pour elle, qu'on l'embête, qu'on lui pique sa nourriture, qu'on la compare à ce qu'elle était avant, qu'on lui parle de Lui. Elle déteste la beauté artificielle, car pour lui la beauté n'est qu'un vice, et ne supporte pas qu'on en fasse une qualité, elle déteste les gens trop purs, les trouvant trop puérils, infantiles, coincés... Elle n'aime pas également devoir suivre des cours, s'excuser, cuisiner surtout et ne supporte pas d'être sale ...



Dernière édition par Albus Dumbledore le Lun 25 Jan - 16:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tsukasa-Kernil, Miori   Lun 25 Jan - 15:50

||¤|| BIOGRAPHIE ||¤||
Spoiler:
 
Journal appartenant à Miori T.
Griffonnée d'une écrire élégante on peut lire depuis peu à la suite du T., le nom de famille Kernil.
Ici on ne retrouve que quelques extraits, la plupart des pages ayant été abîmées ou perdues.

Septembre 1975.
En attendant que ma petite fille puisse écrire dans ce carnet, je me suis permis de lui relater les premières années de sa vie. Elle ne le sait pas encore, mais sa vie sera un tournant dans notre famille, tout comme celle de sa grande soeur Aya. Miori, ma douce enfant est née ce vingt-six août, soit il y a peine quelques jours. Avec mon mari Ryurik, nous savons très ce qu'elle est. Un ange, comme nous comme sa soeur. Un ange, aussi pure qu'elle doit l'être, et je ferais tout pour qu'elle le reste. Je ferais tout également pour qu'elle apprenne sa nature au plus tard. Je refuse de voir sa vie gâchée à cause de cela. A la naissance ma princesse avait de magnifiques cheveux bleus. En scellant ses pouvoirs, ils ont pris une teinte rousse, comme ceux de sa soeur. Un savant mélange entre l'auburn de leur père, et ce blond étonnant que j'affiche pour une japonaise. Elle se nomme Miori. Un prénom contenant son nom d'ange Miriel. Elle sera magnifique je le sais. Shuro, son deuxième nom, un nom qui bénira sa vie je l'espère. Quand à Rakuen, c'est une habitude dans la famille, dans nos dynasties. Tout enfant doit le porter en troisième prénom. Rakuen, le paradis. Un rappel à leur nature. Mais ne parlons pas de ça. Profitons juste de la vie de mon enfant.
Chidori Aiko Rakuen Takashi Tsukasa.
Mère dévouée.

Janvier 1981.
Ma soeur grandit. Elle grandit et j'ai peur pour elle. Je ne peux l'expliquer à nos parents, je ne peux leur dire, mais j'ai peur. J'ai peur de ce garçon de cet Iku Kinyata. Ce garçon semble si dangereux, pourtant il n'a que deux ans de plus qu'elle, et ils s'entendent à merveilles. Mes parents parlent déjà de fiançailles avec les siens. Je refuse. Cette enfant est si fragile, on n'aurait pas du la couver autant. Elle continue de faire ses crises quand je vais à Poudlard, que je pars pour l'Angleterre. Mais elle ne devrait pas. Même moi qui suis atteint d'une maladie immunitaire je n'ai pas fait ce genre de crise. Je pense que son environnement se détraque. Oh c'est une enfant enjouée, et sociable, beaucoup trop même. Mais j'ai cette impression qu'à la moindre difficulté tout son monde va s'écrouler. Et c'est sans doute ça le pire. Cette enfant n'est pas faite pour notre monde. Beaucoup trop pure. Mise à par cela, elle démontre déjà des signes de magies. C'est impressionnant son affinité avec les animaux également. Il semblerait aussi qu'elle ait un talent pour le violon. Même si c'est encore un peu douloureux pour mes oreilles. En espérant toujours vivre ce genre de vie, même si je sais ce que nous sommes tous.
Aya Kaori Rakuen Tsukasa.
Soeur Aimante.

Aout 1986.
Il nous a tous trahi !! Mon dieu, ce fut un carnage. Un carnage pur et simple. Iku qui disait aimer tendrement ma soeur a ramené ses amis mangemorts. Oui il y en a même au Japon, et a décimé la famille. Toute la famille. Que ça soit nos cousins, nos oncles, nos tantes, seul Miori a échappé au massacre. Et moi, parce que j'étais en Angleterre. Je suis arrivé trop tard sur les lieux. C'était si horrible. Le manoir familial était ensanglanté, et il n'y avait aucune trace de ma soeur. J'ai aussitôt lancée les recherches, utilisant toutes les relations des Tsukasa, montant à la tête de la famille. On a retrouvé ma soeur en Angleterre, magie instinctive. Si seulement ce n'était que ça. A cause du traumatisme, elle ne parle presque plus. Je me demande si je dois en parler au professeur Dumbledore ... De même elle refuse qu'on l'appelle Miori, ce prénom la répugnant. Je me demande ce qu’Iku a pu lui faire. Une chose est sûre ces pouvoirs sont toujours scellés. Vous me pensez sans doute cruel de penser à ça, en ce moment, mais je pense à ma soeur. J'avais bien dit que ça la briserait. Elle sourit, mais ment. Toute son attitude est un mensonge, je me demande qui arrivera à la refaire sourire. J'en suis incapable. Je suis sa soeur absente après tout. Je n'ai pas vécu ce qu'elle a vu.
Aya K. R. Tsukasa.
Soeur Inquiète.

Décembre 1986.
C'est la première fois que j'écris dans ce journal. Ma soeur me la remis, en me disant que je pourrais lire les premières pages, le jour voulu. C'est étrange, mais dans la famille qui ne l'est pas. Je suis entrée à Poudlard. Et je n'y suis pas rentrée seule. J’ai rencontrée dans le train un jeune garçon nommé Kallo Kernil, et il m'a secouru lors que je suis tombée dans le lac. Depuis nous ne cessons de nous voir malgré nos maisons différentes. Oui parce qu'il est à Poufsouffle et moi à Gryffondor. J'aurais plutôt pensé l'inverse mais bon. Ma soeur me parle de coup de foudre, je ne peux que rire de ses insinuations. On ne tombe pas amoureuse à onze ans n'est-ce pas ? En tout cas, moi je ne veux pas. Jamais. Je ne veux jamais tomber amoureuse, c'est beaucoup trop douloureux. Même si je dois avouer qu'avec ce garçon, je me sens bien. Très bien même.
Shuro Tsukasa.

Juillet 1987.
Ca y'est. Je suis décidément folle de lui. Amoureuse à ne plus savoir quoi faire. J’ai le coeur dans les talons, et les talons on ne sait où. Et le pire c'est qu'il m'aime aussi. Ma soeur ne cesse de me conseiller, et moi je ne peux m'empêcher de rougir. On avait l'air étrange sur cette plage à s'embrasser comme des enfants perdus. Comme si on avait à tout prix besoin de l'autre. J'ai vraiment besoin de lui. Ce qu'on faisait à deux sur une plage ? Ma soeur l'a invité pour un temps des vacances, et nous sommes allés en Espagne. En passant, elle est enceinte, je vais devenir tante et marraine, c'est merveilleux. Le mari de ma soeur est aussi quelqu'un de merveilleux. Pour moi c'est un grand frère bien sûr. C'est un auror. Il a été nommé cette année. N'empêche, je n'ai hâte que d'une chose, retourner à Poudlard pour revoir Kallo.
Shuro.

Mars 1989.
Je ne suis pas retournée au Japon depuis plus de deux ans. C'est étrange, mais ce n'est pas ça le pire. Je pensais pouvoir oublier Iku. Iku, le garçon avec qui j'ai été éduqué, Iku le meurtrier de mes parents. Je ne m'appelle pas Shuro, mais Miori. Et il était venu à pré-au-Lard, la bouche en coeur, et Kallo à côté à blanchit comme pas possible. Et c'est là que j'ai appris l'impensable. Ils sont cousins. C.O.U.S.I.N.S. C'est tellement horrible. Mais, d'un côté ça m'a permit de faire face à mon passé. Je m'appelle Miori Tsukasa. Je suis l'héritière d'une des plus grandes familles sorcières du Japon. Ma famille tenait l'empire Tsukasa Corporation, qui contrôlait le monde pharmaceutique chez les moldus, et le monde des potions chez les Sorciers. Et quand j'aurais dix-sept ans, cela m'appartiendra. En attendant ma soeur s'en occupe, même si elle a maintenant sa petite fille à s'occuper. Elle s'appelle Kei, et étrangement elle a de grands yeux rouges grenat. Mais elle est adorable je l'avoue.
Miori.

Juillet 1990.
Nous avons décidé de faire l'impensable Kallo et moi. Trois ans que nous nous aimons, trois ans que nous nous battons contre tous ceux qui veulent nous séparer, aussi bien dans sa famille du côté de son père, que son cousin, et meurtrier de la mienne. Et nous avons fuis. Oui, une fois notre quatrième année finie, nous sommes allés au Japon. J'ai remis les pieds avant hier dans ma demeure familiale. C'était si étrange et si poignant à la fois, mon coeur n'a cessé de se serrer dans chaque pièce. J'y voyais ma famille. J'y voyais mon enfance, mais mes parents ont été enterrés au cimetière familial, et il n'y a plus personne si ce n'est les nouveaux domestiques de la famille. Nous nous y sommes installés. Et nous avons également décidé de nous marier, dès que j'aurais mes quinze ans. Ma grande soeur est d'accord pour se porter garant. Elle nous comprend. Mieux que quiconque. De son côté son enfant grandit, Aya dit qu'elle a le même caractère que moi. Ca me fait rire, parce que la pauvre, elle n’a pas de chance avec un caractère pareil. Nous avons pris une décision étrange je l'avoue, et je me demande ce qu'on dira à Poudlard quand on ne nous verra pas à la rentrée, je me demande ce que dire le professeur Dumbledore également. Mais nous nous aimons. Et quitte à ne pas passer nos examens, tant que nous vivons ensemble, cela nous suffit.
Mio.

Janvier 1991.
Nous nous sommes mariés. Je m'appelle dorénavant Miori Shuro Rakuen Tsukasa Kernil. Ca en jette non ? Bon d'accord nous avons fait ça en toute intimité, je ne portais pas de robe, mais un beau kimono blanc, Kallo avait mis un costume, et Aya nous a servi de témoin. Nous avons fait un mariage sorcier et un mariage moldus. Sur papier le mariage moldus, pas à l'église. Mais maintenant nous sommes liés. Ici la vie n'est pas trop dure. Nous continuons nos études à distance, et avec Kallo nous retournerons juste en Angleterre pour passer nos Buses en candidats libres. De mon côté j’apprends à gérer une entreprise avec ma soeur. C'est difficile, mais je sais que c'est ma tache. Je pense que je peux réussi à avoir une belle vie. Il suffit juste d'y croire. Et avec Kallo dans ma vie, que peut-il bien m'arriver ?
Miori T. Kernil.
Jeune mariée.

Avril 1991.
Tout a détraqué. Je ne sais pas quoi faire ni comment agir. Pleurer ne sert à rien me dit ma soeur. Mais comment ne pas pleurer quand celui qu'on aime à disparu ? Comment supporter cette douleur qui vous enserre le coeur et qui vous empêche de respirer ? Je ne l'ai pas supporté, et ça a causé ma perte. J'ai descellé mes pouvoirs d'ange. Un ange moi ? Il y a de quoi rire non. Plusieurs nuits de souffrance entre les ailes qui poussent et la douleur de la perte d'un être aimé. Et même en étant un ange je n'ai pas pu le retrouver. Parfois je me dis que je l'ai enfermé dans mon propre bonheur. J'ai enfermé l'homme que j'aimais et qui rêvait de voyage. Mais n'était-il donc pas d'accord, ne voulait-il pas vivre avec moi ? Je n'y comprends plus rien. Du jour au lendemain il a disparu me laissant seule. M'abandonnant. Abandonnée.
Miriel.
Ange Abandonnée.

Septembre 1991.
Aujourd'hui c'est la rentrée. Après une année sabbatique, et mes Buses obtenus par cours à domicile, je retourne à Poudlard. Seule. Il n'est pas revenu. Je pense qu'il ne reviendra jamais. Je me suis faite à ma condition d'ange. Je n'ai pas le choix. Et à présent je peux lire les premières pages de mon journal. Les messages d'amour de ma mère, de mon père, les craintes de ma soeur, de ma famille. Si seulement j'avais su plus tôt, ils seraient encore là. On dit que j'ai changé. Je me demande quelle tête ils feront tous quand ils me verront avec mon apparence, et avec mon caractère. Après tout comment sourire quand votre coeur est brisé en mille morceaux et quand les morceaux se sont éparpillés ? C'est impossible, et je l'ai compris à présent. Je me demande si je dois passer de nouveau la répartition, après tout pourquoi pas, vu mon nouveau caractère. Je n'ai plus rien d'une gentille Gryffi à présent. J'ai changé. Pour le meilleur comme pour le pire.
Miori T. Kernil.
De retour à Poudlard.

Derniers mots du carnet, tandis qu'il repose dans un coffre, enfin les lambeaux, dans l'attente que le destinataire ne le reçoive.
Adieu mon Aimé.
« Sous les ailes du voyageur soufflent les vents de son coeur. »
Tu vois je ne l'ais pas oublié.
Alors ne m'oublie pas veux-tu
.


||¤|| AUTRES DÉTAILS||¤||
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Tsukasa-Kernil, Miori
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter :: Poudlard :: Le Grand Classeur-
Sauter vers: