Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter
Bonjour, cher invité !

Tu es ici parce que tu aimes l'univers de Harry Potter et que tu voudrais savoir savoir les coulisses de l'Histoire ?

Voici le contexte... Tu es pendant l'année scolaire 1991-1992...
Et si tu pouvais faire de de grands changements ? Que ferais-tu ?

Artisan de mon sort et de celui de plusieurs...
Où chacune de tes actions ont des conséquences sur toi et sur les autres joueurs.


Ex Libris Umbra, où tu suis les coulisses de l'Histoire...
Et où tu peux aussi la changer.

Merci de t'inscrire sur ce forum RolePlay convivial...
Et de laisser ta trace sur le Livre des Ombres.



 
AccueilPortail personnFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En allant au bureau de Dumbledore

Aller en bas 
AuteurMessage
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: En allant au bureau de Dumbledore   Ven 8 Jan - 2:48

Rutsuku venait tout juste de sortir de la bibliothèque. Cette insupportable chieuse de Maythabel, la secrétaire de Dumbledore, l'avait prévenu que ce vieil homme l'attendait... en compagnie de l'infirmière. Génial, il allait se prendre la tête de bon matin... Tête en plus qui était en proie à une petite migraine, suite à l'haleine fétide de cette vieille bique de secrétaire. Pire que les gaz moutardes de Saddam Hussein ! Au moins, il avait prévenu, grace à une illusion, que celle-ci le touche... Sinon, il ne garantissait pas que cette emmerdeuse de première soit encore là à pomponner son derrière lorsqu'elle marche. De la même manière de Miss Teigne, parfois, le Serpentard avait envie de lui mettre un bon coup de pied dans l'arrière-train, histoire de se défouler grandement dans ce monde de fous, qui le rendaient vraiment malades, aussi bien littéralement que vraiment ! Si comme lui, il perdait les pédales, qu'importe, il aura l'affirmation que l'adolescent-rebelle ne pouvait pas vivre dans un monde de lumière...

Alors qu'il marchait lentement au petit matin, vers les huit heures trente, il se tenait la tête. Voilà que ce maux de crâne n'allait pas disparaître comme par enchantements, alors que c'était la spécialité du lieu. Cette fois, c'était clair... Il allait vraiment passer une journée prise de tête. Dire qu'il avait encore ce fichu devoir que Rogue avait demandé à rédiger, rien que pour avoir la paix. Dumbledore n'aurait pas pu convoqué la belle le soir, ça aurait évité que le Fléau des Catacombes soit de mauvaise humeur... Ce dernier s'arrêta d'ailleurs quelques secondes pour soupirer, et sentir déjà les émotions et les sentiments de quelqu'un. L'Humoculus n'allait donc jamais avoir la paix ?

Toujours à l'arrêt, le mercenaire prit alors une cigarette et l'alluma, avant de ranger le briquet... Qu'importe si les deux vieux allaient l'attendre... Il fallait absolument qu'il se calme, et autrement qu'en provoquant une esclandre... L'affaire de la volière la veille avait suffit ! Au point que l'enfant-soldat avait encore des équimoses sur le visage...


Dernière édition par Rutsuku Fushin le Lun 11 Jan - 0:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Fyos Firoanime

Angel of Sadness
6ème année

Angel of Sadness6ème année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 599
Age : 26
Localisation : Beauport, Quebec
Emploi/loisirs : Un peu de tout. Emploi Potentiel: Vendeur dans un magasin d'arme, d'anime, ect.
Humeur : Bah, à vous de voir.
Date d'inscription : 10/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Ange
Pouvoirs: Pouvoirs Angéliques, Mimétisme Parfait.
Biographie:
MessageSujet: qu   Ven 8 Jan - 3:15

    Qu'est-ce que je faisais si tôt le matin? J'en avais absolument aucune idée. Mais je n'arrivais plus à dormir, et pourtant, je ne m'étais pas couché tôt. Enfin, Quatre heure du matin, c'est tôt pour vous? J'avais fais tout mes travaux, parce que je partais pour une semaine, et je ne souhaitais pas avoir une tonne de chose a faire en revenant. En revenons en au sujet. Je m'étais levé tôt et j'étais parti prendre une marche dans le couloir, après avoir pris une bonne douche rafraichissante. Malgré tout, le mal de tête, surement a cause du peu de sommeil que j'avais eu, restait.

    Enfin voilà, j'étais parti marché, tout en repensant a ce qui c'était passé l'autre soir, avec Miori. J'étais chanceux de m'en être sorti avec tout ma mémoire, mais j'avais promis que je ne dirais rien. Enfin, aucune chance que je le fasse... à qui je le dirais? Je ne connaissais presque personne dans cette école. Au tournant du couloir, je m'étais presque fait écrisé par cette vieille pie de Maythabel, et je n'avais pas pu m'empêcher me mettre ma main devant ma bouche et mon nez, tandis que l'odeur insuportable empirait mon mal de tête. La vieillard me regarda d'un oeil mécontent, mais je ne lui accorda pas un seul vrai regard, pour deux raison. Je la détestais et l'autre, si je ne m'éloignais pas d'elle, il y avais quatre-dix-neuf pour cent de chance que je meurs asphyxié. Je continuais mon chemin, jusqu'à ce que je vois un jeune homme immobile, enfin presque, sa main faisait des aller retour constant jusqu'à sa bouche, qui les sortir une fumée grise. La cigarette à la mains, ce Fushin dont j'avais entendu parlé avait l'air encore plus mal en point que moi. Je me doutais qu'il devait avoir mal à la tête aussi, puisqu'il étais là d'où venait la vieille, et donc il devait en avoir pris une pour se détendre.

    ''Tu ne devrais pas fumé dans les couloir...''

    Étais ce que j'allais dire, mais je me repris. L'envie de fumé m'avait pris moi aussi. Quoi? C'est si étonnant que ca? Je suis précoce. Je gère les foutus affaire de ma famille depuis un bon moment, et même si je ne suis pas un fumeur intensif, la cigarette me détend. A la place, je m'approchais de lui, à je m'arrêtais à environ un mètre.

    ''Tu m'en donne une?'' demandais-je.

    Je ne m'attendais pas a ce qu'il le fasse, en fait, je ne m'attendais à rien. J'avais bien entendu les rumeur sur Fushin, mais je préférais avoir une preuve devant moi que d'écouter des rumeurs qui pouvaient s'avérée fausse.




Searching for something, Death Eater? Come find Death.
Revenir en haut Aller en bas
http://darkyriel.deviantart.com
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Ven 8 Jan - 3:45

Rutsuku commençait enfin à se soulager avec cette sucette à cancer. Peu importait si quelqu'un venait... Après tout, il n'écoutait personne, surtout si ceux-ci n'avaient rien d'intéressant à dire, ce qui était vrai les trois quarts du temps. De toutes façons, avec un pouvoir comme le sien, qui le rendait malade et peu à peu insensible à tout, pourquoi les autres devraient parler ? Ca éviterait franchement qu'on lui casse les oreilles. Et cette cigarette... Hmmm, elle était encore meilleure que toutes les drogues qui existaient, même si l'Humoculus n'avait jamais touché à ces cochonneries... parce qu'il connaissait pleinement le danger de ces substances. Et fumer ne le dérangeait pas d'avoir après un cancer du poumon ou autre maladie lié au tabagisme... Sa propre personne était le cadet de ses soucis.

Le Serpentard était dos contre le mur, réalisant des lents et distant, allers retours, avec sa main droite gantée. Même pour fumer ou dormir, le mercenaire n'enlevait jamais ses gants. S'il le faisait... Il perdrait complètement les plombs, avec tous les souvenirs qui pouvaient l'entourer. C'était le seul moyen qu'il avait trouvé pour bloquer un seul aspect de son énorme pouvoir, si vaste, mais qui était inconnu de tous... Même de ses propres créateurs. Il était le premier être ainsi, et il devait tout faire pour garder sa saineté... Comment le Premier Homme avait-il agit lorsqu'il découvrit qu'il n'était pas un animal comme les autres ? Comment certains avec des pouvoirs qui n'avaient jamais vu le jour avaient-ils vécus ? C'était sans aucun doute des questions sans réponse adéquates... Et la seule réponse acceptable était de vivre... Vivre pour voir ce qu'on ferait de ces capacités uniques...

Le Fléau des Catacombes tirait une latte lorsqu'un élève arrivât près de lui... Un grand roux aux longs cheveux, arborrant les couleurs de sa propre maison. Ce dernier avait aussi mal au crâne et... venait de croiser la vielle tarée de Maythabel. Ce dernier le regardait du coin de l'oeil, comme d'habitude... Et capta, sans le paraître sur son visage ou son regard, la parole non-dite de Fyos.

Pourtant, ce dernier fit un virage en volte-face. Il lui demandait... une clope ? Cela n'étonnait pas l'enfant-soldat, étant donné qu'il avait pu saisir l'envie de son camarade... Mais cela l'empêcha de bouger pendant deux ou trois secondes.

Puis, il lui jeta dans les mains son paquet de cigarette, avec son zippo avec un aigle gravé dessus. Il ne fallait pas croire qu'il devenait peu à peu social... Mettez ça sur le compte de l'haleine pestilentielle de cette chieuse de secrétaire. Pour que deux élèves fument derrière son passage, c'était qu'il manquait sérieusement quelque chose à cette vieille bique !

"Journée de merde..."
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Fyos Firoanime

Angel of Sadness
6ème année

Angel of Sadness6ème année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 599
Age : 26
Localisation : Beauport, Quebec
Emploi/loisirs : Un peu de tout. Emploi Potentiel: Vendeur dans un magasin d'arme, d'anime, ect.
Humeur : Bah, à vous de voir.
Date d'inscription : 10/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Ange
Pouvoirs: Pouvoirs Angéliques, Mimétisme Parfait.
Biographie:
MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Sam 9 Jan - 0:26

    À mon grand étonnement, que je ne tentais même pas de caché, celui que l'ont nommait l'élève le plus dangereux de l'école n'hésita même pas à mon passer son paquet de clopes et son briquet, enfin, plutôt un Zippo. Je lui fit un léger sourire, avant d'ouvrir le paquet, de me prendre l'une de ces sucettes à cancer. Je la mis dans ma bouche, et j'enclenchai le briquet, qui alluma la cigarette. J'inspirais un bon moment, savourant le plaisir que sa m'offrait, avant de laisser sortir la fumée. Je lanca le paquet et la briquet à Rutsuku, qui l'attrapa avec aisance. (HJ:Enfin, je me dis que c'est ce qu'il aurais fait >.>)

    ''Hmm'' dis-je. ''Même l'odeur est mieux que celle de cette vieille vache de Milton...''

    Je ne m'adressais pas directement a lui, et je ne le regardais pas dans le yeux. Mais je me doutais qu'il étais d'accord avec moi. Lentement, j'entamais des mouvement de va et vient avec ma main. La cigarette prise entre mon index et l'auriculaire. J'inspirais et j'expirais lentement, le mal de tête s'était allégé un petit peu.

    "Journée de merde..."

    J'étais bien d'accord avec lui. Incapable de dormir, mal de tête incessant depuis le matin, et cette vieille pie de Milton qui venait juste empirer tout, simplement en passant à côté de moi. Heureusement, elle n'avait pas parlé, je crois que j'aurais vomi. Lentement, je m'adossais au mur en fasse de celui ou Rutsuku était lui même adossé. J'inspirais une nouvelle fois, la main devant ma bouche, la l'embout de la cigarette à l'intérieur, et expirais cette fumée libératrice. Je regardais Rutsuku, avant de prendre la parole.

    ''Elle te voulais quoi, la vieille bique?'' dis-je d'un voix un petit peu rauque, de part la fumée.







Searching for something, Death Eater? Come find Death.
Revenir en haut Aller en bas
http://darkyriel.deviantart.com
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Sam 9 Jan - 1:46

L'étonnement de Fyos était tellement palpable que cela était agaçant pour Rutsuku. D'accord, il était dangereux. D'accord, il mettait volontairement de la distance entre les autres et lui. Mais, il ne fallait pas croire que, même s'il avait un comportement des plus irresponsables et des plus provocateurs, qu'il n'allait jamais donner quelque chose, comme une clope. Le Serpentard ne pronait pas la liberté de fumer, ni même la générosité. Tant que c'était la première fois, il donnait bien une clope. Après, les autres n'avaient qu'à se débrouiller pour s'acheter des paquets. L'Humoculus devait les acheter avec la solde de ses contrats. Hors de questions de devenir un distributeur automatique de sucette à cancer.

Alors, quand l'élève de Sixième Année lui redonna son paquet avec son zippo, le mercenaire les attrapa d'une facilité déconcertante, avant de les ranger dans ses poches. Qu'importe si après, dans le bureau de Dumbledore, il sentirait la clope. Cette odeur était déjà bien plus supportable que celle de cette acariatre de secrétaire. Voilà au moins un point commun que les deux étudiants partageaient... Mais qui aimait cette vieille folle qu'était Milton ?

Puis, il sentit un regard sur lui. Fyos s'était adossé contre le mur en face de lui, en train de fumer. Le Fléau des Catacombes en avait franchement assez de sentir à tout bout de champ les émotions et les sentiments des autres. Cela l'épuisait plus que tout.

''Elle te voulais quoi, la vieille bique?''
"Me faire chier..."

Et elle avait particulièrement réussi son coup, pour que deux élèves fument tranquillement dans les couloirs, sans se soucier d'être choppé pour agression de l'air.

"De toutes façons, elle ne sert qu'à ça, puisque c'est une chieuse de première catégorie."

Il ne l'avait pas regardé, mais au fur et à mesure que le temps passait, plus la vie de l'étudiant défilait dans l'esprit de l'enfant-soldat. Il fallait s'y attendre. Heureusement que cette cigarette et la bouffée qu'il venait tout juste de prendre le calmait. Sinon, il était fort probable que cela se termine comme la nuit précédente... Une lutte à mains nues. Après tout, il avait détruit la volière lorsqu'il avait affronté Virgile Delacroix. Duel qu'il avait remporté, mais que le clone s'en fichait éperdument. Il avait eu ce qu'il voulait, et qui était le même objectif à chaque instant.

Même maintenant, mais dans l'état où était l'adolescent à problème...
"Toi, au moins, t'as eu de la chance, elle ne t'a pas adressé la parole. Même les gaz moutardes de Saddam Hussein sont plus inoffensifs qu'elle. Il ne serait même pas étonnant qu'une grande partie du trou de la couche d'ozone soit à cause d'elle."
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Fyos Firoanime

Angel of Sadness
6ème année

Angel of Sadness6ème année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 599
Age : 26
Localisation : Beauport, Quebec
Emploi/loisirs : Un peu de tout. Emploi Potentiel: Vendeur dans un magasin d'arme, d'anime, ect.
Humeur : Bah, à vous de voir.
Date d'inscription : 10/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Ange
Pouvoirs: Pouvoirs Angéliques, Mimétisme Parfait.
Biographie:
MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Sam 9 Jan - 23:32

    Contrairement a ce que les autres pensait, Rutsuku était plus sociable qu'il ne le paraissait. La preuve, il me parlait. J'eus un sourire lorsqu'il répondit a ma question, puis pris une bouffée de la cigarette.

    "Me faire chier..."

    ''Comme avec à peu près tout les élèves de cette école.''
    dis-je. ''J'crois qu'elle n'aime pas ceux qui sont meilleurs qu'elle, peu importe le domaine... Enfin, faut dire qu'elle n'a pas mis la barre haute, cette vieillarde.''

    Je pris une autre bouffée, tout en regardant distraitement Rutsuku. Il étais plutôt petit, à moins que ca ne soit moi qui soit trop grand. Mais à regarder son corps, je ne voudrais pas m'y frotter. Batti comme il est, je ne crois pas que je pourrais le battre.

    "De toutes façons, elle ne sert qu'à ça, puisque c'est une chieuse de première catégorie."

    ''Pas faux, faut dire qu'en plus elle est vraiment conne.''

    Sérieusement, j'appréciais quand même ce Fushin. Enfin, je ne le connaissais pas assez pour dire ca, mais il n'avait pas l'air si méchant que ca. Dangereux, oui, je pouvais le voir à sa stature, mais méchant? Il faudrait que je le vois pour le croire.

    "Toi, au moins, t'as eu de la chance, elle ne t'a pas adressé la parole. Même les gaz moutardes de Saddam Hussein sont plus inoffensifs qu'elle. Il ne serait même pas étonnant qu'une grande partie du trou de la couche d'ozone soit à cause d'elle."

    Je ne pus retenir un rire lorsque j'entendit Fushin dire cela. Un rire qui s'étouffa dans ma gorge, car je venait justement de prendre une bouffée de cigarette. Je toussotais un moment, le corps plié par en avant, avant de me remettre d'aplomb.

    ''Je n'en doute pas deux seconde.'' dis-je, le sourire aux lèvres. ''Faut dire qu'à ce qu'il paraitrait, elle prendrais quatre litre d'urine de dragon chaque matin, parce qu'elle aurait entendu quelqu'un dire que ca rendait attirant, mais qu'elle conne.''




Searching for something, Death Eater? Come find Death.
Revenir en haut Aller en bas
http://darkyriel.deviantart.com
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Dim 10 Jan - 1:20

Rutsuku s'étonnait intérieurement... Il parlait avec un autre élève depuis maintenant deux minutes, sans même lui lancer de remarques cyniques. D'un autre côté, c'était vrai que la conversation tournait sur un sujet que les élèves étaient foncièrement d'accord. Mais, ce n'était pas lui. Foutu mal de crâne qui l'empêchait d'agir comme il le voulait. Surtout, il devait encore patienter quelques instants, le temps que l'odeur du passage de la boule puante se dissipe...

''Comme avec à peu près tout les élèves de cette école.'' dit le Sixième Année ''J'crois qu'elle n'aime pas ceux qui sont meilleurs qu'elle, peu importe le domaine... Enfin, faut dire qu'elle n'a pas mis la barre haute, cette vieillarde.''
"Même le plus imbécile peut la dépasser allégrement, puisqu'elle a mit la barre au niveau du Zéro Absolu."

Il était inutile de dire que l'adolescent rebelle n'avait pas une très grande opinion des autres, et pour une raison bien simple. Il pouvait connaitre tous leurs secrets et toutes les raisons de leurs existances, rien qu'en restant dans assez longtemps dans les parages. Mais surtout, il ressentait toujours en lui les émotions et les sentiments des autres. La seule personne qu'il ne pouvait pas, c'était Pandora... Ce fantôme du Seuil.

Le Fléau des Catacombes sentit encore le regard de l'autre étudiant sur lui. Il l'analysait rapidement, comme pour voir les chances de survie qu'il avait si cela dégénérait. Au moins, ce jeune entrepreneur n'était pas aussi idiot que le reste. Il ne faisait pas attention des remarques des autres, mais restait tout de même méfiant. Il était vrai qu'il était dangereux. Les yeux émeraudes ou sa carrure seuls étaient une preuve suffisante pour constater cela. Mais, il était aussi connu dans l'Ecole qu'il était imprévisible. Il pouvait être calme et, deux secondes plus tard, pêter les plombs.

Et ce n'était pas toutes les récentes coupures profondes qu'il avait au visage qui allait arranger son cas. Le jeune homme se les était faite, pour désenfler les nombreuses bosses et poches de sang qui s'étaient formées après son combat à la volière, la veille.

"Cette histoire d'urines n'est pas une rumeur, c'est la vérité. Tiens, si tu veux aussi savoir, elle utilise aussi du dentifrice avarié au poisson pourri pour se rafraichir l'haleine, soit disant parce que ça rend éternellement les dents blanches et la langue suave. Et pour le maquillage, elle n'en met même pas, par peur de se couper de deux millimètres. De toutes façons, ça ne changera rien à sa gueule qui n'est de plus que du thon acariâtre."

Le chien de guerre prit de nouveau une longue bouffée de cigarette, tout en fermant les yeux. Puis, il la recracha en un mince filet, mais ne rouvrit pas ses paupières. En réalité, il voyait actuellement en lui la tragédie qui avait touché la soeur de celui qui lui faisait face. Hmph, que c'était ironique... Trop ironique... Il ne connaissait que trop cet état...

"Franchement, je me demande pourquoi ce vieux croûton de Dumbledore l'a prit comme secrétaire depuis environ vingt ans."

Qu'importait si Fyos avait une vénération particulière pour le Directeur, l'Humoculus n'en faisait que fit. Pour lui, Dumbledore n'était qu'un être puant d'humanisme, comme celui qu'il était en train de faire face. Le mercenaire ne connaissait aucunement la pitié ou même l'amour du prochain. Il avait toujours été éduqué comme une machine à tuer.

"Personnellement, je la virerai et je m'occuperai seul des problèmes adminsitratifs liés à ces incapables du Ministère... Comme toi avec ton affaire de balais à chiottes."

Si, dans l'esprit du Serpentard, Rutsuku avait une place plutôt positive, cette fois... Elle allait descendre facilement en bas du classement. Surtout, il savait déjà que la personne qu'il avait en face de lui était un gérant d'entreprise, alors que personne d'autre ne le connaissait la vérité...
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Fyos Firoanime

Angel of Sadness
6ème année

Angel of Sadness6ème année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 599
Age : 26
Localisation : Beauport, Quebec
Emploi/loisirs : Un peu de tout. Emploi Potentiel: Vendeur dans un magasin d'arme, d'anime, ect.
Humeur : Bah, à vous de voir.
Date d'inscription : 10/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Ange
Pouvoirs: Pouvoirs Angéliques, Mimétisme Parfait.
Biographie:
MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Dim 10 Jan - 5:21

    "Même le plus imbécile peut la dépasser allégrement, puisqu'elle a mit la barre au niveau du Zéro Absolu."

    Il savait se montrer drôle, le gars. Étouffant mon rire en prenant un bouffée de cigarette, j'écoutais ce qu'il disait. Tout en regardant les nombreuse coupure sur ce visage qui autrefois aurait pu être accueillant.

    "Cette histoire d'urines n'est pas une rumeur, c'est la vérité. Tiens, si tu veux aussi savoir, elle utilise aussi du dentifrice avarié au poisson pourri pour se rafraichir l'haleine, soit disant parce que ça rend éternellement les dents blanches et la langue suave. Et pour le maquillage, elle n'en met même pas, par peur de se couper de deux millimètres. De toutes façons, ça ne changera rien à sa gueule qui n'est de plus que du thon acariâtre."

    Quoi? Si c'était vrai, elle était vraiment conne cette femme, enfin, si on pouvait appelé ce qu'elle était une femme. Prenant une autre bouffée de la cigarette, que j'expirais lentement, j'étais en train de m'imaginer la conne en train de ce mettre ce dit dentifrice, et je ne pus retenir un sourire, surtout de dégout.

    ''Si c'est vrai, c'est probablement la vieille la plus conne au monde...''
    dis-je, avec un sourire.

    Je prenais une autre bouffée. La cigarette était presque terminée. Recrachant lentement la fumée cancéreuse, je regardait Rutsuku, qui ne daignait pas ouvrir les yeux.

    "Franchement, je me demande pourquoi ce vieux croûton de Dumbledore l'a prit comme secrétaire depuis environ vingt ans."

    Il n'avait pas le meilleur avis qui soit sur le directeur, ce gars là. Enfin, même s'il avait fait certaine bonne chose pour moi et ma soeur, je dois avouer qu'il était grand temps qu'il prenne sa retraite. Il avait quel âge? 120 ans, environ? Ça fait vieux, trop vieux a mon avis pour géré une école.

    ''Probablement parce que son âge ne lui permet plus de se débrouiller tout seul.'' dis-je avec un sourire.

    Sourire qui disparut vite en entendant la phrase qui suivit mes mots.

    "Personnellement, je la virerai et je m'occuperai seul des problèmes administratifs liés à ces incapables du Ministère...''

    Jusque là, tout allait bien, mon sourire était encore sur mon visage.


    ''Comme toi avec ton affaire de balais à chiottes."


    Là, il disparut. Je n'étais pas fâché, mais curieux. Comment avait-il su? A ce que je me souvienne, il n'y avait que le corps professorial qui le savait, car je n'avait pasp u empêcher mon imbécile d'oncle de leurs dire, mais je ne me souvenais pas d'en avoir un jours parlé a l'intérieur de cette école. Enfin bon, c'est pas qui allait me déranger, j'étais du même avis que Fushin, cette entreprise commencait a me tapé sur les nerf, mais je ne pouvais pas y faire grand chose. Qui pourrait s'en occuper avec autant de brio que moi? Qui aurait pu la redresser et en faire un pilier du monde marchand des sorcier? Surement pas mon imbécile d'oncle et sa femme, pour qui seul le plaisir de faire une chose était important.

    ''Plutôt vrai, je m'en occupe seul.'' dis-je, ne relevant pas la dernière phrase. ''Mais tu l'as su comment, tu lis dans mes pensées, ou quoi?''




Searching for something, Death Eater? Come find Death.
Revenir en haut Aller en bas
http://darkyriel.deviantart.com
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Dim 10 Jan - 13:52

C'était à croire qu'avec Fyos, Rutsuku était un comique de première catégorie. Pourtant, il ne disait aucunement cela pour faire rire, c'était ce qu'il pensait réellement. Qu'importe si les autres le prenait comme une tentative d'humour ou de la méchanceté gratuite, ce n'était pas les affaires de l'Humoculus. Ce dernier se fichait carrément de la réputation qu'il avait et pouvait avoir envers les autres. Tant qu'il évitait son cauchemar, sa hantise, tout était bon à prendre. Cela n'avait que peu d'importance s'il devait, se faisant, souffrir éternellement, puisque c'était ce que le Mercenaire méritait.

Alors, quand la surprise frappa son camarade de fumerie, le Cinquième Année n'en fut aucunement surprit. Il rouvrit de nouveau les yeux et regarda, droit dans les iris, le grand roux. Il avait aussi clairement senti le ras-le-bol de son camarade de maison concernant la gestion de son entreprise. Si tu en as marre, arrête donc. Il n'y a que les imbéciles de ton genre qui s'entêtent dans des choses qu'ils n'apprécient pas, se disait le Diable du Carnage.

''Plutôt vrai, je m'en occupe seul.'' dit-il, ne relevant pas la dernière phrase. ''Mais tu l'as su comment, tu lis dans mes pensées, ou quoi?''
"Reflechit deux secondes... Si j'avais lu dans tes pensées, comment aurai-je pu savoir que tu gérais une boite de balais à chiottes et que tu travailles d'ailleurs en mi-temps dans un de tes succursales, comme simple employé ?"

C'était une logique imparable. Même si le pouvoir du chien de guerre pouvait des fois être comparé à la Legilimencie et à l'Occulmencie, personne n'avait deviné la vraie nature et la vraie étendue de sa capacité spéciale, unique au monde. Il y avait bien un autre pouvoir qui pouvait se rapprocher de sa capacité... Mais le pouvoir de l'adolescent à problèmes était bien au-delà. Un pouvoir dans l'ère du temps, un pouvoir jamais conçu auparavant et jamais imaginé.

Cependant, le Fléau des Catacombes n'allait pas s'arrêter là...

"Et pour ta frangine... Arrête de la couver comme une poule ferait à ses oeufs stérils. En faisant cela, tu ne la réconfortes uniquement dans ses erreurs et l'encourage à fuir la réalité, si cruelle soit elle."

Se rendant compte que sa cigarette était terminée, le Serpentard l'écrasa... sur la paume de sa main droite, quitte à ce que cela lui brûlait partiellement la peau ou même son gant en cuir noir. Il se fichait de sa propre personne, comme le prouvait déjà ses récentes coupures au visage. Pour lui, sa vie n'avait aucune valeur et il ne méritait même pas de vivre... Mais il le devait...

Alors qu'il sortit un cendriller portatif et qu'il le jeta vers Fyos, il ajouta :

"Faut vraiment arrêter de croire que, quand on a cinq ou six balais, on ne comprend pas le monde qui l'entoure."

Inconsciemment... Rutsuku avait parlé de sa propre expérience personnelle. Mais qu'importe, personne ne pourrait trouver un seul indice. Il n'existait pas légalement ou même juridiquement. Il n'existait aucunement dans la vie civile. Il n'était qu'une ombre opaque, dans le monde de lumière.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Matthew Hawkins
Lord Asmodeus
6eme Année

Lord Asmodeus  6eme Année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 336
Age : 34
Localisation : Quelque part dans le Nord de la France
Emploi/loisirs : Disquaire en VPC et écrivain peu inspiré
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Incube
Pouvoirs: Hypnose léger avec bonus d'efficacité sur les personnages de sexe féminin
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Dim 10 Jan - 14:24

"Ouah dis donc, c'est devenu la planque officielle des fumeurs ici ou quoi ?"

Attiré par l'odeur de fumée, Matthew s'était amusé à flairer la piste pour tomber nez à nez avec Rutsuku Fushin et Fyos Foranime :

"Remarquez vous avez raison : le couloir du bureau de Dumbledore serait bien le dernier endroit où Rusard irait chercher des élèves qui enfreignent le règlement du bahut."

Suivant le mouvement, Matthew sortit de la poche intérieur de son uniforme une cigarette que l'on pourrait qualifier... d'artisanale dirons-nous, surtout que lorsqu'il l'alluma, elle dégagea une odeur qui faisait penser à bien des choses, sauf à du tabac :

"Y a pas à dire, les produits bio ça a quand même du bon. Si ça vous intéresse, j'ai ma petite plantation, je peux vous faire un prix j'aime bien vos tronches. Fushin sait sans doute déjà où c'est vu qu'avec son pouvoir, il est impossible de lui cacher quoi que ce soit..."

Il tira une nouvelle taffe qui acheva de le détendre et de le faire partir dans un bon petit trip :

"Aaaaaaaaah, sans me vanter, cette ultime récolte de 1991 est excellente..."
Revenir en haut Aller en bas
http://apologiedelafolie.kazeo.com/
Fyos Firoanime

Angel of Sadness
6ème année

Angel of Sadness6ème année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 599
Age : 26
Localisation : Beauport, Quebec
Emploi/loisirs : Un peu de tout. Emploi Potentiel: Vendeur dans un magasin d'arme, d'anime, ect.
Humeur : Bah, à vous de voir.
Date d'inscription : 10/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Ange
Pouvoirs: Pouvoirs Angéliques, Mimétisme Parfait.
Biographie:
MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Mar 12 Jan - 1:05

    "Reflechit deux secondes... Si j'avais lu dans tes pensées, comment aurai-je pu savoir que tu gérais une boite de balais à chiottes et que tu travailles d'ailleurs en mi-temps dans un de tes succursales, comme simple employé ?"

    Alors il ne lis pas dans les pensée? Ca doit être quelque chose de différent. Probablement pas la légilimencie, je l'aurais sentis. Il avait le pouvoir de pénétrer dans le cerveau des gens et de retirer des information? Ca faisait peur. Il faudrait que je fasse attention, mais selon ce qu'il me disait, ce n'étais pas les pensées qu'il lisait, mais tout ce qui se trouvait à l'intérieur du cerveau. Comme un hacker qui le fait avec un ordinateur.

    "Et pour ta frangine... Arrête de la couver comme une poule ferait à ses œufs stériles. En faisant cela, tu ne la réconfortes uniquement dans ses erreurs et l'encourage à fuir la réalité, si cruelle soit elle."

    Alors là, c'était un coup bas. S'il avait réellement le pouvoir de lire dans mon cerveau comme il le voulait, il n'aurais vraiment pas dû parler de ca, sachant comment je me sentais face à cette histoire. Encore autre chose qui prouvais qu'il étais comme un ''Hacker'', pas d'ordinateur, mais de cerveau. J'avais bien fait de prendre des cours d'informatique quand j'étais jeune, hé. La phrase qu'il avait dit résonnait dans ma tête, d'autant plus que c'était une vérité difficile à entendre. J'aurais dû le faire depuis longtemps, mais bon, c'est pas si facile que ca. Ca parait qu'il n'à jamais eu aucune famille, ce Fushin. L'idée de m'attaquer à lui me passa par la tête, et je tendais la main vers ma poche dans lequel se trouvais ma baguette, mais je repoussais cette idée. Aussi adroit que je suis, il aurait le temps de me mettre K.O. avant que j'assimile ses capacités. Hawkins fut donc un bon détournement d'attention.

    "Ouah dis donc, c'est devenu la planque officielle des fumeurs ici ou quoi ?"


    Je ne connaissais ce Matthew que de vue et d'histoire. Histoire qui n'étais pas très... pure. Il avait couché avec pratiquement toute les Serpentarde de l'école, à ce qui paraitrait. Enfin bon, moi je m'en foutais un peu, je n'y croyais pas tant que je n'aurais pas de preuves sous mes yeux.

    ''Pas une planque, mais un désodorisant pour contrer l'odeur d'une vieille vache.'' dis-je, alors qu'en même temps j'attrapais aisément le cendrier que Fushin venait de me lancer.

    Je pris une dernière bouffée de ma cigarette, que je recrachais lentement, puis l'écrasa dans le cendrier, que je relencais distraitement vers Fushin.

    "Remarquez vous avez raison : le couloir du bureau de Dumbledore serait bien le dernier endroit où Rusard irait chercher des élèves qui enfreignent le règlement du bahut."

    Pas faux, cet idiot de Rusard étais trop con pour pour pensée à ca. Au même moment de cette pensée, Hawkins sortit une cigarette qu'on pourrait qualifié d'artisanale, et lorsqu'il l'alluma, l'odeur qui se dispersa ressemblais à tout, sauf du tabac.

    "Y a pas à dire, les produits bio ça a quand même du bon. Si ça vous intéresse, j'ai ma petite plantation, je peux vous faire un prix j'aime bien vos tronches. Fushin sait sans doute déjà où c'est vu qu'avec son pouvoir, il est impossible de lui cacher quoi que ce soit..."


    C'est bien ce que je me disais, ce n'étais pas du tabac, mais du pot ou autre chose dans ce genre. Le pire, c'est qu'il m'en proposais. Pas question que j'y touche, je tenais à garder mes cellules intactes. Mais ce qui m'intéressa le plus, c'est ce qui suivit les première parole. Je ne m'étais donc pas trompé, Fushin avait vraiment le pouvoir ''d'Hacker'' les cerveau. Ça pourrait être intéressant, mais je me doutais d'être capable d'assimiler la technique.

    ''Non merci, je préfère garder mes cellules intactes.'' dis-je.

    "Aaaaaaaaah, sans me vanter, cette ultime récolte de 1991 est excellente..."

    ''Je vois, c'est... intéressant.''
    dis-je, très... sarcastiquement.

    Hawkins n'étais vraiment pas très haut dans mon estime.




Searching for something, Death Eater? Come find Death.
Revenir en haut Aller en bas
http://darkyriel.deviantart.com
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Mar 12 Jan - 2:08

Rutsuku n'avait rien dit ou fait lorsque Fyos était en train d'analyser le mystérieux pouvoir de l'Humoculus. Pour une fois, il n'était pas tombé sur un idiot, ce qui changeait considérablement la donne. Même si n'était pas des plus embêtants... Connaître tous les souvenirs des personnes n'était qu'un seul aspect... Lire les pensées en était un autre... Sentir les émotions et les sentiments aussi... Les aspects qu'il redoutait le plus venant de sa capacité spéciale aussi... Celle qu'il évitait grâce à ses gants... Mais, tout cela était si vaste qu'elles répondaient, malgré tout, à la même base. Le Serpentard avait choisi le mot Hacker pour sa capacité unique et inédite, même si elle ne comprenait que quelques aspects de son pouvoir. Que c'était compliqué de trouver un nom à ce pouvoir... Donc, il avait choisi temporairement le mot Hacking, en attendant d'en trouver un meilleur...

Le mercenaire se fichait complètement s'il avait porté un coup bas. C'était la vérité, et il serait temps pour le grand roux de se la bouger si il ne voulait pas que sa soeur devienne définitivement une cracmole. Personnellement, le chien de guerre s'en fichait complètement. Ce n'était pas ses affaires. Mais, il avait lâché cette parole uniquement parce qu'il se reconnaissait deux secondes en cette victime de sa propre lacheté. Six mois... Il avait passé six longs mois avant de s'en remettre... Sans personne pour le soutenir, et avec un idiot incapable de comprendre une seule chose de ce qu s'était passé...

Non... C'était faux...

Le Fléau des Catacombes ne s'en était pas encore remis de cette expérience traumatisante et il ne pourrait jamais le faire. Le seul moyen qu'il avait... C'était d'empêcher cela d'arriver de nouveau.

Il sentit clairement que le Sixième Année voulait l'attaquer. Il avait clairement ressenti en lui cette aura d'hostilité qui émanait de Fyos. Suffisant pour que le Diable du Carnage ait changé son regard quelques instants, passant de neutre à celui dévoreur d'hommes et de congénaires. L'adolescent à problème se permit même de mettre chacune de ses fibres en alerte, émettant le danger potentiel que Fyos risquait s'il continuait. Le clone n'était pas un individu comme les autres...

C'était une machine à tuer...

Heureusement que le roux se ravisa au dernier instant. Au moins, il aurait une autre lutte. Après tout, avec ses quelques côtes brisées, Rutsuku aurait du mal à affronter l'ange efficacement, même s'il emporterait. Hmph... Victoire et défaite ne voulait absolument rien dire pour le Cinquième Année.

Pourtant, il sentit une présence s'approcher... Une présence partiellement humaine qui, quelques instants après, se traduisit par la présence de Matthew Hawkins. Le chien de guerre en avait entendu par des rumeurs, mais aussi par les souvenirs de Virgile Delacroix. Quelqu'un très porté sur les plaisirs de la chair, et metaleux...

"Ouah dis donc, c'est devenu la planque officielle des fumeurs ici ou quoi ?"
''Pas une planque, mais un désodorisant pour contrer l'odeur d'une vieille vache.''

L'Humoculus n'avait rien d'autre à rajouter suite à ce qu'avait dit Fyos... Même s'il pouvait encore plus enfoncé la Bulle Puante Ambulante dans les insultes. Mais, cela serait utiliser de la salive pour aucun bénéfice.

"Remarquez vous avez raison : le couloir du bureau de Dumbledore serait bien le dernier endroit où Rusard irait chercher des élèves qui enfreignent le règlement du bahut."
"Si encore ce n'était que Rusard qui était dénué d'imagination... Tous les fonctionnaires ici redoublent de crétineries plus idiotes les uns des autres, sans exception."

Au même moment, Fyos lui rendit son cendriller, que le Fléau des Catacombes récupéra aisément. Puis, l'Incube les rejoignit avec une clope artisanale, avant de l'allumer. Du tabac ? C'est ça, oui... Ca sentait la drogue à plein nez. Hors de question de toucher à ça !

"Fushin sait sans doute déjà où c'est vu qu'avec son pouvoir, il est impossible de lui cacher quoi que ce soit..."
"Toi... t'as du voir cet Aïon de merde pour dire ça... M'enfin, s'il arrive encore à parler, puisque j'ai failli lui massacrer la machoire cette nuit dans la volière."

Bien entendu, il voulait parler de Virgile... Cependant, intérieurement, le chien de guerre fut irrité. Fyos trouvait son pouvoir intéressant. Il était bien dénué d'imagination pour imaginer qu'il était éprouvant !
Pourtant, il choisit plutôt de répondre à Hawkins :

"Je me suis promis de ne jamais toucher aux Opioïdes, Cocaïnes, Psychostimulants, Benzodiazépines, Cannabinoïdes, Lysergamides, Morphiniques, Amphétamines ou autre Phényléthylamines... Pour faire plus précis pour que cela te soit plus compréhensible, à toutes les drogues qui existent, quelles soit végétales cultivées ou spontanées, que synthétiques. Alors, les feuilles de coca, de chanvre et de pavot qu'il y a dans ton tube, très peu pour moi.
Sinon... Il doit bien me rester de la poudre à canon, qui peut être une certaine drogue... venant de mes balles de .50 Action Express."


D'un autre côté, Rutsuku voulait s'en débarasser... Virgile avait fait disparaître son Desert Eagle et il était inutile de trainer avec soit les quelques balles qui lui restaient...
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Matthew Hawkins
Lord Asmodeus
6eme Année

Lord Asmodeus  6eme Année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 336
Age : 34
Localisation : Quelque part dans le Nord de la France
Emploi/loisirs : Disquaire en VPC et écrivain peu inspiré
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Incube
Pouvoirs: Hypnose léger avec bonus d'efficacité sur les personnages de sexe féminin
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Mar 12 Jan - 21:22

''Non merci, je préfère garder mes cellules intactes.''
"Je me dézingue les synapses et tu te niques les poumons, chacun son trip, je respecte ^^ "

Matthew tira quelques taffes supplémentaires, le temps que Rutsuku fasse une remarque particulièrement acerbe sur le Gryffondor que l'incube avait désigné comme son Nemesis attitré, ce qui ne fut pas sans lui faire plaisir :

"Toi... t'as du voir cet Aïon de merde pour dire ça... M'enfin, s'il arrive encore à parler, puisque j'ai failli lui massacrer la mâchoire cette nuit dans la volière."
"Ouais je l'ai croisé au Bloody Cup. Sa mâchoire est intacte, mais il a la joue bien enflée, son sex appeal en a pris un sacré coup, son ego aussi sans doute. Il tirait une de ces gueules, ça se voit qu'il a pas souvent connu la défaite. C'est ça le problème, quand on touche le sommet, on ne peut que retomber, et inversement ceci dit..."

Puis l'asocial officiel de Poudlard commença à étaler sa science sur les différents types de drogues qu'on peut trouver dans le monde merveilleux des toxicomanes, tout ça pour dire qu'il ne tenait pas à en consommer. Pourquoi fallait-il toujours qu'il emploie des termes si complexes pour dire des choses si simples ?

"Je me suis promis de ne jamais toucher aux Opioïdes, Cocaïnes, Psychostimulants, Benzodiazépines, Cannabinoïdes,
Lysergamides, Morphiniques, Amphétamines ou autre Phényléthylamines... Pour faire plus précis pour que cela te soit plus compréhensible, à toutes les drogues qui existent, quelles soit végétales cultivées ou spontanées, que synthétiques. Alors, les feuilles de coca, de chanvre et de pavot qu'il y a dans ton tube, très peu pour moi. Sinon... Il doit bien me rester de la poudre à canon, qui peut être une certaine drogue... venant de mes balles de .50 Action Express."

"Faire simple c'est pas ton truc hein. Merci pour ta proposition, mais je préfère les bons vieux produits végétaux. D'ailleurs ça me fait penser, attends deux secondes..."

Gardant sa cigarette au bec, l'incube commença à fouiller ses poches. Après avoir sorti un autre joint, une cassette des Guns N' Roses, une VHS du premier Vendredi 13, un magazine porno (mais dans quel pan de son uniforme range-t-il tout ça ? Oo" ), une boîte de préservatifs...

"Ah, le voilà."

Il finit par extirper un Desert Eagle qu'il tendit à l'Humoculus :

"Delacroix m'a demandé de te rendre ça, en ajoutant - avec des termes moins crus que ceux que je suis sur le point d'employer - que tu pouvais te le foutre au cul et appuyer sur la gâchette."

Matthew préféra se justifier, réalisant que le fait d'avoir accepté de servir d'intermédiaire pourrait le faire passer pour un ami de l'aïon :

"J'te rassure, j'peux pas le saquer non plus. Mais comme j'ai eu plus d'une fois l'occasion de mater sa copine sous la douche, je me suis dit que je lui devais bien ça ^^ "


Dernière édition par Matthew Hawkins le Mer 13 Jan - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://apologiedelafolie.kazeo.com/
Zipporah Blackwood
Assistante d'Ollivander
5eme Année

Assistante d'Ollivander  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 382
Age : 28
Date d'inscription : 14/08/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humaine ascendance Feu-Follet
Pouvoirs: Pyrokinésie
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Mer 13 Jan - 1:51

[Ne vous inquiétez pas, Zippo ne va pas rester longtemps, juste le temps de passer...]

Les couloirs menant au bureau de Dumbledore semblaient décidément bien plein, ce matin-là. Mais ce n'est pas de là que Zipporah venait. La demoiselle aux yeux, bien plus rouges que d'habitude, errait dans les couloirs depuis quelques heures déjà, n'ayant encore croisé personne, en proie à une détresse immense qu'elle aurait bien voulu garder cachée aux yeux du monde. Elle ne se doutait pas qu'elle croiserait ce jour-là cet immonde machine insensible de Fushin. la dernière rencontre qu'elle aurait voulu faire ce jour-là. Quoique, rencontrer Virgile aurait pu se montrer tout aussi désagréable.

Elle avait sentit l'odeur de cigarette peu après l'odeur épouvantable de la secrétaire de Dumbledore, accompagnée de l'odeur de ces autres petites choses qu'elle ne refusait jamais de la part de Matthew. Elle aurait voulu faire demi-tour, ou tourner à un couloir, mais cela ne lui était plus possible et, avant qu'elle prenne la moindre décision, les autres avaient pu l'apercevoir. Elle essaya de se refaire une contenance, mais elle n'était pas maquillée, le blanc de ses yeux rougis, et son petit nez tout gonflé comme une énorme tache rouge au milieu de son visage blanc comme neige étant des signes indubitables que quelque chose ne tournait pas rond. Et, à l'esprit de Rutsuku, cela se présentait ainsi...

Spoiler:
 

Un peu avant de croiser les garçons, Zipporah s'arrêta et s'appuya contre le mur, la tête baissée, laissant quelques mèches noires lui recouvrir le visage. Silencieuse. Contrairement à sa charmante habitude, elle ne provoqua personne et ne laissa aucun mot-poison franchir ses lèvres pâles...
Revenir en haut Aller en bas
http://tea-rapy.tea-party.over-blog.com/
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Jeu 14 Jan - 0:23

HS : J'ai eu la permission de Fyos de poster avant, sans rien avoir à demander XD

Finalement, ce Matthew Hawkins était vraiment un profond idiot, selon les pensées de Rutsuku. Il était incapable de penser à quelque chose de vraiment rationnel... Même la drogue qu'il prenait ne faisait rien pour arranger son cas. Pourquoi est-ce qu'il était toujours autour de crétins monstres ? Il n'y avait encore que ce Fyos qui savait tirer une carte intéressante, mais pas suffisament pour que le mercenaire s'y intéresse. Tous était vraiment d'une imagination vraiment... insultante...

"Ouais je l'ai croisé au Bloody Cup. Sa mâchoire est intacte, mais il a la joue bien enflée, son sex appeal en a pris un sacré coup, son ego aussi sans doute. Il tirait une de ces gueules, ça se voit qu'il a pas souvent connu la défaite. C'est ça le problème, quand on touche le sommet, on ne peut que retomber, et inversement ceci dit..."
"Ca, c'est uniquement pour les esprits faibles qui ne pensent qu'à la victoire ou la défaite. Franchement, ça vous apporte quoi de savoir si vous avez remporté un duel ou non ? Dans ce genre de crétineries sans précédent, vous ne risquez pas vos vies. Et quand vous risquez vos vies, la seule façon de savoir qui a gagné est celui qui reste vivant à la fin."

L'Humoculus se prit alors une autre cigarette. Qu'importe si Pandora et Dumbledore l'attendait. Il avait encore besoin de se calmer. Puis, s'il pouvait aussi emmerder les deux par un retard des plus accablants, il n'allait pas s'en plaindre. Sa journée avait très mal commencé, avec une lutte au petit matin avec un Aïon de merde... Puis avec la rencontre puante avec Maythabel... Et enfin être encerclé par ces agressions constantes d'émotions, de sentiments et même de souvenirs de la part des deux Serpentards... Il avait besoin de se calmer.

Ce fut lorsqu'il en allumât une autre que Matthew lui tendit le Desert Eagle que Virgile avait fait disparaître. Il le récupéra sans aucun mot ou attitude de merci, puisque son attention était fixée sur les objets autour de l'Incube.

Un cas fini...

"J'te rassure, j'peux pas le saquer non plus. Mais comme j'ai eu plus d'une fois l'occasion de mater sa copine sous la douche, je me suis dit que je lui devais bien ça ^^ "
"Je me fous complètement si cet Aïon de merde est ton ami ou ta Némésis. Mais dit lui de s'acheter une paire de lunettes pour éviter de se faire avoir par sa presbytie la prochaine fois. Surtout, on ne fait pas une fellation à un canon d'une arme de poing."

La dernière phrase était en référence que le chien de guerre avait enfoncé le canon dans la bouche Virgile, pour éviter à ce dernier de crier.

"Et pour moi, il n'est qu'indifférence la plus complète. Je me fous complètement s'il est encore vivant ou non. C'est pareil pour tout le monde."

Ce fut alors qu'il ressentit les émotions violentes de... Zipporah Blackwood ! Une réunion de jalousie, rancoeur et haine qui s'accululait en elle, et qui l'attaquait de toute part, au point qu'il devait en fermer les yeux. Hmph, n'importe lequel de ces idiots qui étaient autour de lui pouvait prendre en compte le fait qu'il savourait sa nouvelle clope. Pourquoi le Fléau des Catacombes n'arrivait jamais à bloquer ce pouvoir des plus ennuyeux ou des plus pénibles ? Cela l'irritait vraiment. Pourtant, il avait tout tenté.

En vain...

Au fond de lui, le Diable du Carnage était profondément désespéré... Personne pour comprendre... Personne pour savoir... Personne pour au moins le conseiller... Mais c'était toujours lorsqu'on était acculé qu'on pouvait sortir les choses les plus surprenantes, et les meilleures qu'ils fussent. Le désespoir était une force qu'il ne fallait absolument pas négliger, selon les pensées du Cinquième Année.

Puis, la jeune adolescent les rejoignit, sans adresser une seule parole, sans que cela ne surprit l'Humoculus qui gardait toujours son air blasé. Enfin, de sa voix distante et glaciale, il fit à Matthew :

"T'as pas intérêt à filer ta Camelote à l'allumette ambulante, ça va être le Very Bad Trip assuré pour elle. A moins que tu veuilles lui faire une Incitation Médicalement Assistée, mais ça m'étonnerait grandement, vu le peu de cellules grises qui te caractérise."

Ca y est ! Il recommençait à être comme d'habitude. Ca lui prenait du temps de redevenir lui-même après toutes ces épreuves.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Matthew Hawkins
Lord Asmodeus
6eme Année

Lord Asmodeus  6eme Année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 336
Age : 34
Localisation : Quelque part dans le Nord de la France
Emploi/loisirs : Disquaire en VPC et écrivain peu inspiré
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Incube
Pouvoirs: Hypnose léger avec bonus d'efficacité sur les personnages de sexe féminin
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Lun 18 Jan - 21:59

"Ca, c'est uniquement pour les esprits faibles qui ne pensent qu'à la victoire ou la défaite. Franchement, ça vous apporte quoi de savoir si vous avez remporté un duel ou non ? Dans ce genre de crétineries sans précédent, vous ne risquez pas vos vies. Et quand vous risquez vos vies, la seule façon de savoir qui a gagné est celui qui reste vivant à la fin."

Matthew ne se faisait aucune illusion. Il savait pertinemment que Rutsuku Fushin ne l'estimait guère. En même temps, y avait-il une seule personne à Poudlard qui pouvait se vanter d'être dans les bonnes grâces de ce mec ?

"Peu de personnes sont aussi fortes que toi mec... C'est une pure affaire d'ego : maintenir un équilibre entre la défaite et la victoire, qu'il s'agisse de duels ou de trucs bien plus triviaux, c'est comme ça qu'un mec comme Delacroix arrive à se regarder dans la glace le matin."

C'était sans doute le seul point commun que Matthew pouvait bien avoir avec Rutsuku Fushin : il se foutait totalement de l'image qu'il renvoyait aux autres. Virgile, c'était une autre histoire : il avait brillamment réussi là où l'incube avait lamentablement échoué, et ça, ça l'énervait...

"Ceci dit t'as raison : j'ai pu apprécier la victoire totale moi aussi à une époque, et c'est vrai que la sensation est carrément différente, limite écœurante en fait..."

L'un des vétérans des champs de bataille les plus jeunes au monde précisa ensuite le fond de sa pensée, histoire que les choses soient bien claires :

"Et pour moi, il n'est qu'indifférence la plus complète. Je me fous complètement s'il est encore vivant ou non. C'est pareil pour tout le monde."

Matthew étouffa un rire à l'entente de cette réponse. Ce n'était pas uniquement dû aux effets euphorisants de la drogue, mais également au profond doute qu'il avait quant à la neutralité de Fushin :

"Pour une personne totalement indifférente, tes propos restent teintés de colère. Et en parlant de colère, les réactions ont parlé d'elle même : je me suis laissé dire que tu avais littéralement disjoncté pendant votre petite baston. C'est si facile que ça de te mettre en colère, ou d'une certaine manière, il a fini par te foutre les boules ?"

Avant que Fushin ne puisse rembarrer l'incube avec une réplique assassine de son cru, Zipporah Blackwood fit son apparition et, chose qui amena Matthew à sérieusement s'inquiéter pour elle : elle ne dit absolument rien, pas la moindre vanne, même pas un sourire persifleur. En fait, elle avait même l'air... déprimée ?! Bon d'accord, elle n'a jamais été une fille très extravertie, mais là on voyait clairement qu'elle n'était pas loin du trente-sixième dessous.

L'espace d'un instant, Matthew eut le temps de voir Fushin sourciller, limite s'il ne réprimait pas un grognement provoqué par une soudaine douleur au crâne. Etrange, pile au moment où Zipporah est arrivé. Matthew ne savait pas vraiment ce qu'il pouvait déduire de ce signe de faiblesse inattendu, mais visiblement, la capacité de Fushin à lire dans l'esprit des gens comme dans un livre ouvert n'avait pas que des avantages... Il reprit cependant sa contenance assez rapidement, et déjà il balançait une nouvelle casse :

"T'as pas intérêt à filer ta Camelote à l'allumette ambulante, ça va être le Very Bad Trip assuré pour elle. A moins que tu veuilles lui faire une Incitation Médicalement Assistée, mais ça m'étonnerait grandement, vu le peu de cellules grises qui te caractérise.
- Déconne pas mec : d'habitude cette fille est capable de balancer des piques encore plus douloureuses que les tiennes, avec le sourire en cadeau."

Matthew se rapprocha de sa camarade de maison, franchement inquiet pour elle :

"Hey ma belle. Je sais pas ce qui t'est tombé sur le coin de la gueule, mais ça a l'air assez violent. Tu crois pas que tu devrais te reposer un peu ? Je peux t'accompagner si tu veux."

Contrairement aux apparences, Matthew n'était pas en train de draguer lourdement Zipporah. Il se disait simplement que lui tendre le bâton pour se faire battre était sans doute le meilleur moyen de la faire sortir de sa torpeur, et de son état de déprime avec un peu de chance.
Revenir en haut Aller en bas
http://apologiedelafolie.kazeo.com/
Fyos Firoanime

Angel of Sadness
6ème année

Angel of Sadness6ème année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 599
Age : 26
Localisation : Beauport, Quebec
Emploi/loisirs : Un peu de tout. Emploi Potentiel: Vendeur dans un magasin d'arme, d'anime, ect.
Humeur : Bah, à vous de voir.
Date d'inscription : 10/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Ange
Pouvoirs: Pouvoirs Angéliques, Mimétisme Parfait.
Biographie:
MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Dim 24 Jan - 23:43

"Ca, c'est uniquement pour les esprits faibles qui ne pensent qu'à la victoire ou la défaite. Franchement, ça vous apporte quoi de savoir si vous avez remporté un duel ou non ? Dans ce genre de crétineries sans précédent, vous ne risquez pas vos vies. Et quand vous risquez vos vies, la seule façon de savoir qui a gagné est celui qui reste vivant à la fin."

Ça, c'était, à mon avis, la meilleur pensée que j'avais entendu depuis longtemps. Celui qui survit est le vainqueur, c'est comme ca que fonctionne la vie. J'avais aucune idée de ce qui s'était passé entre Virgile, que je ne connaissais que de loin, et Fushin, et a vrai dire, je m'en foutais vraiment beaucoup. Il m'était suffisant de savoir que l'un avait cassé la gueule de l'autre, ou l'inverse, que l'un s'était fait cassé la gueule par l'autre, c'est comme vous voulez

"Je me fous complètement si cet Aïon de merde est ton ami ou ta Némésis. Mais dit lui de s'acheter une paire de lunettes pour éviter de se faire avoir par sa presbytie la prochaine fois. Surtout, on ne fait pas une fellation à un canon d'une arme de poing."

Oh, il devait vraiment s'être passé quelque chose d'intéressant dans la volière... On dirait que Virgile s'était amusé comme un fou.

"Et pour moi, il n'est qu'indifférence la plus complète. Je me fous complètement s'il est encore vivant ou non. C'est pareil pour tout le monde."

Oh, un maitre du ''Je m'en foutisme''. Plutôt drôle a voir. Moi même je l'étais, me foutant carrément de tout ce qui m'entoure, à certaine... ''exceptions'' près.

"T'as pas intérêt à filer ta Camelote à l'allumette ambulante, ça va être le Very Bad Trip assuré pour elle. A moins que tu veuilles lui faire une Incitation Médicalement Assistée, mais ça m'étonnerait grandement, vu le peu de cellules grises qui te caractérise.

Ouh là, j'ignorais qui étais cette fille qui venait juste d'arriver, mais ca avait l'air d'être vraiment un cas à part. Fushin savait vraiment se montrer acerbe, ce qui me plaisait, puisque ca me faisait rire. Enfin, en ce moment, j'étais de marbre, mais normalement, j'aurais probablement laissé échappé un fou rire, si Blackwood n'aurait pas eu l'air si amochée.

"Hey ma belle. Je sais pas ce qui t'est tombé sur le coin de la gueule, mais ça a l'air assez violent. Tu crois pas que tu devrais te reposer un peu ? Je peux t'accompagner si tu veux."

Ce Hawkins étais décidément un imbécile fini. Qu'il aille pourrir aux fond des égouts dans lesquelles il appartient, il ne pensais vraiment qu'à faire ça... Enfin, je ne daignais même pas m'occuper de Zipporah, alors je n'étais peut-être pas si bon que ca, mais je m'en foutais... carrément. Je tendis la main pour aspiré une autre bouffée de cigarette, mais je me souvins que je l'avais fini il n,y a pas longtemps. Bordel, une deuxième aurait été la bienvenue. Enfin bon, il n'était pas question que je touche a ce que cet énergumène d'Hawkins avait apporté.

''C'est bizarre, je sens quand même l'odeur nauséabonde de cette vieille conne...'' dis-je, comme ça, ne m'adressant à personne en particulier. ''Encore faut dire que ta saloperie, Hawkins, sens presque aussi mauvais.''




Searching for something, Death Eater? Come find Death.
Revenir en haut Aller en bas
http://darkyriel.deviantart.com
Zipporah Blackwood
Assistante d'Ollivander
5eme Année

Assistante d'Ollivander  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 382
Age : 28
Date d'inscription : 14/08/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humaine ascendance Feu-Follet
Pouvoirs: Pyrokinésie
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Lun 25 Jan - 17:08

Le premier à remarquer la présence de la jeune fille était, évidemment, Rutsuku. Il fut aussi le premier à parler, et ses mots froids et méprisants allumèrent une flamme furieuse dans les yeux de Zipporah. Elle ne réagit pas et garda la tête baissée...

Spoiler:
 

La réponse de Matthew à la provocation de Rutsuku calma légèrement l'esprit tourmenté de Zipporah. Elle s'apprêtait à se redresser et à remettre de l'ordre dans ses cheveux et dans sa contenance, lorsque Matthew s'approcha d'elle et lui adressa la parole. Il avait l'air de s'inquiéter pour elle, ce qui décontenança la jeune fille. Bien sûr, ses parents et certains professeurs lui avaient déjà fait part de leurs inquiétudes par rapport à la façon dont elle se comportait, à ses points, à son avenir... Mais la situation était maintenant bien différente, et pour la première fois de sa vie, elle avait affaire à quelqu'un qui s'inquiétait vraiment pour ce qu'elle ressentait. Pendant quelques secondes ses yeux semblèrent brûler d'un feu plus doux, elle sembla vouloir poser quelques questions, mais se retint, et sur son visage défait, ses lèvres, aussi pâles que sa peau reprirent leur habituel sourire froid, et ses yeux rouges leur regard hautain. Mais il restait sur son visage quelque chose de... déçu. L'invitation grossière de Matthew eut l'effet escompté. Même si, un instant, elle avait pensé accepter de se faire accompagner quelque part, sans plus, elle décida d'attraper la perche et de redevenir elle-même.

-Même si une montagne me tombait sur le crâne, Matt', je ne serais pas assez sonnée que pour te laisser m'accompagner où que ce soit.

Elle hésita quelques instants avant de rajouter, toujours sur le même ton froid mais le regard légèrement fuyant...

-Mais merci d'avoir proposé.

Merci... Zipporah fit une petite moue dégoûtée, comme si le mot lui avait écorché les lèvres et la gorge avant de se glisser entre ses dents. Ce n'est qu'après avoir sortit sa baguette et, d'un petit coup bien calculé, remis un peu d'ordre dans ses cheveux défaits qu'elle afficha une deuxième grimace dégoûtée, en se tournant vers celui qu'elle identifia comme Fyos Firoanime, un élève de Serpentard qu'elle avait croisé une ou deux fois dans la salle commune sans trop y prêter attention.

-La saloperie de Matthew, comme tu l'appelles, fait moins de dommage à tes poumons que la saloperie que tu portes à tes propres lèvres. Si tu cherches à te construire un personnage et à avoir l'air cool en traînant avec les monstres, tu t'es trompé de plan.

Elle n'avait, jusqu'à présent, sciemment ignoré la présence de Rutsuku, mais lorsque le terme "monstre" franchit ses lèvres, elle tourna ses pensées de telle manière que, selon ce qu'elle espérait, Rutsuku se sentirait réellement attaqué. Non pas qu'elle espérait une réaction de sa part, mais l'attaque directe aurait été sanctionnée par les "autorités compétentes" alors qu'une simple pensée emplie de haine...
Revenir en haut Aller en bas
http://tea-rapy.tea-party.over-blog.com/
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Lun 25 Jan - 18:14

"Pour une personne totalement indifférente, tes propos restent teintés de colère. Et en parlant de colère, les réactions ont parlé d'elle même : je me suis laissé dire que tu avais littéralement disjoncté pendant votre petite baston. C'est si facile que ça de te mettre en colère, ou d'une certaine manière, il a fini par te foutre les boules ?"
"Déconne pas. Cet Aïon de merde a fait l'erreur qu'il ne faut jamais faire avec moi et il a eu la monnaie de sa pièce. Et pas qu'avec moi, avec un mercenaire, quelqu'il soit. C'est une des bases même de la survie dans ce milieu, si tu veux t'en sortir vivant.
Et tout ce qui vous semble excessif dans l'esprit embrumé par la crétinerie la plus idiote de cette Dindon, ce n'est rien de plus que de la normalité pour moi."


Bien évidemment, Rutsuku avait employé le mot Dindon pour deux raisons évidentes pour signifier Mina. Un était que, pour les goûts de l'Humoculus, la Troisième Année n'était pas terrible, que ce soit physiquement ou mentalement. Deux, parce que c'était connu partout dans Poudlard que Matthew adorait la volaille, avec une préférence pour le poulet.

Cependant, il n'intervint plus, préférant savourer sa sucette à cancer. Il avait clairement ressenti l'animosité de la jeune adolescente envers lui, juste après sa réplique. Hmph ! S'il lui en fallait que peu pour la rendre dans un tel état. Mais, il aurait pu être plus ignoble encore... Mais l'Incube avait pu lui remonter le moral si bien, qu'elle lançait une pique à Fyos :

"La saloperie de Matthew, comme tu l'appelles, fait moins de dommage à tes poumons que la saloperie que tu portes à tes propres lèvres. Si tu cherches à te construire un personnage et à avoir l'air cool en traînant avec les monstres, tu t'es trompé de plan."
"Va t'acheter des lunettes, briquet ambulant. C'est à croire que cette école n'est rempli que de personnes atteintes de presbytie avancée. Au moins, c'est mieux ici qu'à Durmstrang qui n'est remplis que d'incapables notoires..."

D'une, ce n'était un secret pour personne que Zipporah savait manipuler les flammes. De plus, il en avait eu la preuve lors des évènements de la fête d'Halloween. Mais là, Fyos n'avait plus aucune cigarette et le Fléau des Catacombes n'allait pas lui en redonner une autre. Il ne faut pas le prendre pour un distributeur automatique. Mais là, le chien de guerre avait été cruel. Il connaissait parfaitement plus de neuf établissements magiques et il avait passé sa première année à Dumstrang. Surtout, il savait que cette école était l'Ecole de rêve pour Zipporah.

Cette fois, il allait se faire agresser, mais il s'en fichait complètement.

"Mais le pire... c'est sans contexte BeauxBâtons. Ils pensent plus à s'enfiler des tonnes de maquillage en pensant à leur look qu'à travailler pour éviter de rester éternellement analphabète."

C'était à se demander si l'adolescent à problème tendait la perche pour se faire battre. Il venait de dire, indirectement, que ses parents avaient bien fait d'envoyer leur seconde fille à Durmstrang, pour éviter le gène de la futilité...

"Puis, d'un terme médical, les cigarettes et la drogue font les mêmes ravages, sauf que c'est à des endroits différents. Pour être même davantage précis, le tabac peut être considéré comme une drogue, entraînant une certaine dépendance chez le consommateur. Cependant, contrairement aux divers noms que je vais éviter de répéter parce que sinon, un sera complètement largué, la nicotine n'a pas d'effet hallucinatoire, et donc, impossible de faire une Incitation Médicalement Assisté.
De toutes façons, cet effet n'est absolument pas garanti à cent pour cent. On réagit tous différemment à la drogue. Mais elle est parfaite pour rendre une personne un légume facile à dévorer."


D'accord, sa dernière remarque était très crue, sans aucun tact - déjà que Rutsuku n'en avait pas beaucoup à la base. D'un autre côté, il connaissait parfaitement ce fait.

Il avait déjà bouffé de la chaire humaine, et sa propre chaire de surcroit.

Alors, quand la jeune fille essaya de lui adresser toute la rancoeur qu'elle avait envers lui en le traîtant de monstre - ce qui d'un côté n'était pas faux -, le clone gardait son attitude des plus désintéressée, voire blasée des choses. Il se fichait complètement des insultes et autres faits. Par contre, si on ne faisait que le toucher, il répondait toujours avec les poings. Après, cela dépendait de son humeur... Ca pouvait aller à des os cassés jusqu'à l'homicide pure et simple.

Comme pour signaler cette indifférence complète, le mercenaire prit une nouvelle bouffée de nicotine, avant de l'expirer en un mince filet. S'il l'avait voulu, il aurait pu cracher directement sa bouffée dans la figure de sa camarade de "classe". Mais d'un côté, qu'est-ce que ça lui apporterait ? Il avait déjà atteind son objectif avec Zipporah.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Matthew Hawkins
Lord Asmodeus
6eme Année

Lord Asmodeus  6eme Année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 336
Age : 34
Localisation : Quelque part dans le Nord de la France
Emploi/loisirs : Disquaire en VPC et écrivain peu inspiré
Humeur : Motivé
Date d'inscription : 16/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Incube
Pouvoirs: Hypnose léger avec bonus d'efficacité sur les personnages de sexe féminin
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Lun 25 Jan - 21:26

-Même si une montagne me tombait sur le crâne, Matt', je ne serais pas assez sonnée que pour te laisser m'accompagner où que ce soit."

Un large sourire s'afficha sur le visage de Matthew à l'entente de la réponse de sa camarade de maison. Hormis le "merci" qu'elle avait laissé échapper plus tard, elle n'avait fait aucune concession à la gentillesse en l'envoyant bouler avec la froideur qui la caractérise d'habitude :

"ça c'est ma Zippo ! Y a pas à dire, les sarcasmes sont autrement plus bénéfiques pour ton teint que la déprime ^^ "

Matthew ne fit aucun commentaire quant à l'Incitation Médicalement Assistée. Il savait pertinemment ce qu'il insinuait par là, mais il n'avait aucune intention de se justifier. Si l'Incube était un découcheur invétéré - c'était inscrit dans son ADN après tout - il n'était certainement pas un violeur. Zipporah le savait, ça lui suffisait...

La remarque de Rutsuku sur les drogues était on ne peut plus juste : ça vous bouffe la santé autant que le tabac, par contre ça pouvait vous emmener dans des trips hallucinatoires qui peuvent être jouissifs tout comme ils peuvent vous faire explorer vos pires cauchemars.

Pour ce qui est de BeauxBâtons, toujours aucune raison de rentrer dans le tas, il n'était pas concerné, il n'avait jamais connu que Poudlard...

ça ne l'empêcha de déposer son petit commentaire à la fin de la diatribe du mercenaire misanthrope :

"C'est quand même marrant : tu nous avertis sur le fait que tu pètes les plombs dès qu'on te touche, j'avoue c'est sympa de prévenir, mais là tu fais tout pour lui donner envie de t'en coller une, tu serais pas un peu maso des fois ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://apologiedelafolie.kazeo.com/
Zipporah Blackwood
Assistante d'Ollivander
5eme Année

Assistante d'Ollivander  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 382
Age : 28
Date d'inscription : 14/08/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humaine ascendance Feu-Follet
Pouvoirs: Pyrokinésie
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Mer 14 Avr - 8:39

La réplique cinglante de Zipporah à la proposition de Matt' avait fait sourire ce dernier, ce qui suffit à Zipporah pour savoir que, la voyant revenue à la normale, il n'irait pas enquêter plus loin sur ce qui l'avait mise dans un état pareil. Ce que les remarques assassines plutôt bien placées de Rutsuku pouvait tout de même faire deviner. Il n'avait pas réagi à son "attaque" mentale, mais la jeune fille s'en doutait. Du moins savait-il maintenant qu'à la prochaine occasion qui se présenterait, elle n'hésiterait pas... à quoi, elle n'en était pas encore sûre, mais à plusieurs reprises, elle avait voulu ouvrir ses paumes et, avec un petite boule de feu, enflammer une partie de lui... Ses vêtements, ses cheveux... Mais, malgré son assurance, elle craignait la réaction du garçon. Il était d'une violence incroyable, et elle se savait bien trop faible que pour lui tenir tête.
Les insinuations de Rutsuku quant aux moeurs de Matt' auraient fait rire la demoiselle à un autre moment. Mais là, elles ne lui arrachèrent qu'un nouveau sourire froid et moqueur à l'encontre de Rutsuku. Elle connaissait l'esprit libertin et obsédé de Matthew, mais savait également qu'il n'était pas du genre à prendre son plaisir si on le lui refusait...
Elle laissa passer les remarques sur les différentes écoles de sorciers d'Europe, n'affichant qu'un air encore plus glacial, qui repassa juste au dessus de zéro lorsque Matthew reprit la parole. Il avait parfaitement raison. Il était certain que Rutsuku chercha continuellement la confrontation, en provoquant qui bon lui semblait. Elle ne dit donc rien à propos de Durmstrang, mais renchérit plutôt sur ce qu'avait dit l'incube.

Oh, chacun ses fantasmes, Matt'... Il n'y a sûrement que ça qui le fasse jouir un peu. Je suis sûre qu'une boule de feu bien placée le mènerait au septième ciel.

En prononçant ses paroles, elle avait laissé apparaître entre les doigts de sa main gauche une boule d'abord rougeoyante, puis, devenant de plus en plus chaude, d'un bleu vaporeux...
Revenir en haut Aller en bas
http://tea-rapy.tea-party.over-blog.com/
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   Ven 30 Avr - 14:43

Bien évidemment, Rutusku aurait du le prévoir... Ces deux-là étaient vraiment limités d'imaginations... Et Fyos qui n'avait pas prit la parole. Mais le Serpentard de Cinquième Année savait pertinemment que le grand roux écoutait attentivement et qu'il analysait chaque parole. Qu'ils aillent voir Dieu et son ignorance légendaire, il préférait rester avec le Diable de la Connaissance. Même si c'était ironique... Il ne pouvait être avec personne, sous risque d'être complètement fou et de devenir véritablement un monstre. Que Matthew et Zipporah restent avec leurs pensées fausses, l'adolescent s'en fichait complètement. Lui croyait en ses propres convictions et en ce qu'il faisait. Peu importait si, à la fin, il aurait tout le monde à dos, où une certaine partie de l'Humanité contre lui. Ces imbéciles ne pourraient pas comprendre... Non, jamais...

"C'est quand même marrant : tu nous avertis sur le fait que tu pètes les plombs dès qu'on te touche, j'avoue c'est sympa de prévenir, mais là tu fais tout pour lui donner envie de t'en coller une, tu serais pas un peu maso des fois ?"

En voilà un qui posait une question quelque peu pertinente, mais complètement dénuée d'intérêt. Le Diable du Carnage tira une nouvelle latte sur sa cigarette. Cependant, elle s'éteignit au milieu... Et merde... Mais cela n'empêchait pas le petit rebelle, comme Pandora l'appelait, à la garder entre ses lèvres.

"Vos coups minables ne sont rien comparés à... par exemple une scie circulaire qui vous déchicte délicatement, douloureusement et sans anesthésie, une partie de votre torse, en évitant tout de même les organes vitaux pour que vous ne succobiez pas tout de suite. Cette sensation vibrante qui explore peu à peu votre intérieur, en la découpant grossièrement, la brûlant par la rotation accélérée de la lame en acier et laissant échapper sans aucun doute cette odeur si... particulière de la chaire humaine grillée. Sans compter en plus les pointes crochues de cette scie qui attirent vers elle divers nerfs et que vous sentez, au niveau de votre nuque où il y a le bulbe rachidien, cette sensation de faiblissement de la fixation des nerfs, puis de l'arrachage à la racine de ces même nerfs au sein même de votre tête. Mais j'oubliais aussi ces quelques vaisseaux sanguins qui portent cette étouffante chaleur, à travers tout votre corps et trouvant un point culminant dans votre coeur... Et cette chaleur qui se propage avec une logique délicieuse sur le diaphragme et le poumon, puis sur l'oésophage, la trachée et tout votre système respiratoire, bouché en partie par cette légère odeur de chaire humaine grillée. Sans compter qu'elle vous bouche votre respiration lorsque vous l'inspirez. Et la tête qui chauffe à bloc, à cause de la fumée et de la chaleur intérieure... des fois de quoi faire cuir à petit feu votre cervelle."

Cette fois, il avait fait exprès d'aller vraiment dans les détails, même si c'était vraiment très léger à son goût. Sans compter qu'il y avait une partie de fausse... Il n'avait pas de coeur. Une partie de ses poumons avait prit la fonction du coeur... Mais il avait subi cette torture... quand il avait six balais... en cet endroit... et sous ses yeux...
Dire qu'il avait subi toutes ces tortures pour un but précis... et qu'il avait lamentablement échoué.

"Oh, chacun ses fantasmes, Matt'... Il n'y a sûrement que ça qui le fasse jouir un peu. Je suis sûre qu'une boule de feu bien placée le mènerait au septième ciel." fit la Cinquième année avec une boule de feu d'un bleu... vaporeux.
"Tu veux essayer de voir si tes suppositions s'avèrent être exactes ? A tes risques et périls enflammés aux couleurs de l'arc-en-ciel."

Pour accompagner ses paroles, le clone regardait sa camarade de classe du coin de l'oeil. Cependant, la lueur indifférente avait disparu. L'iris n'avait pas perdu cet éclat de froideur et perçant... Mais il était aussi le seul reflet précurseur qui exprimait la sauvagerie dont pouvait faire preuve le Fléau des Catacombes. Il ne ferait rien si elle ne faisait que le menacer. Par contre, cela risquait de barder si elle comptait l'attaquer.

Depuis son passage à Salem, il avait apprit à ne plus attaquer lorsqu'il se sentait menacer... Toujours attendre qu'on l'attaque pour justifier la légitime défense dans le monde de la lumière, même si celle-ci était toujours excessive. Ahhh... Que le monde des ombres lui manquait cruellement. Le mercenaire avait du mal à s'adapter dans ces mondes où il y avait toujours la loi et autres conneries de ce genre... Même après cinq ans. On n'abandonnait jamais ses vieux réflexes, son mode de pensées ou même son éducation. Mais, une chose ne pourra jamais changer, même avec tous les efforts du monde...

Sa manière singulière de parler de façon provocante...

"D'ailleurs, j'ai entendu dire, par la vieille McGonagall, que tu étais comme... défoncée lors de ce concert glutoral au Bloody's Cup. Si j'ai besoin d'une simple boule de feu bien placée pour connaître la jouissance, dont je ne connais que le mot... Pour toi, pas besoin de connaître les drogues pour connaître le good trip visqueux. Ta cervelle décrète déjà suffisamment d'Opioïdes, de Cocaïnes, de Psychostimulants, de Benzodiazépines, de Cannabinoïdes, de Lysergamides, de Morphiniques, de Amphétamines et autre Phényléthylamines pour te faire voyager pas très loin et pour des choses qui ne seront jamais réelles..."

Oeil pour oeil, dent pour dent, même si Rutsuku s'en fichait complètement...

*Mouais... Il serait peut-être temps d'aller voir ce vieux crouton et ce fantôme suicidaire. L'odeur de la vieille bique devrait être parti dans le trou de la couche d'ozone maintenant.*
"Un conseil. Tirez-vous de là, si vous ne voulez pas vous faire griller par la boule puante ambulante."


Sans même donner davantage d'explications, le Serpentard décolla son dos du mur, tout en gardant ses mains dans ses poches et sa cigarette éteinte entre les lèvres. Puis, il se rapprocha de Zipporah et s'arrêta quelques secondes à ses côtés... Uniquement pour rallumer sa sucette à cancer. Quand on avait un Zippo vivant et sur pattes, mieux valait en profiter. Et, comme d'habitude, le jeune adolescent le faisait avec une indifférence générale, comme si ce n'était qu'un caillou sur son chemin des plus épineux. Enfin, en prenant tout son temps, il se dirigeait vers le bureau de Dumbledore... Il devait au moins avoir trente minutes de retard. Ca leur fera les pieds.


Suite pour Rutsuku
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En allant au bureau de Dumbledore   

Revenir en haut Aller en bas
 
En allant au bureau de Dumbledore
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter :: Poudlard :: Couloirs du Château-
Sauter vers: